Livy Etoile

~ Une pincée de rêve, un soupçon de bonheur ~

10 août 2011

Des mots, des rêves et des idées pour ma PAL de l'été

Un livre, deux livres, trois livres... Les lettres se consument quand les pages s'étreignent. Il y a en elles de l'amour et de l'angoisse mêlées, ritournelle étonnante de la puissance des mots. La vie s'en imprègne, s'en délecte, et les fait voguer sur le piédestal de la liberté à cet instant même où, avec toute forme de concret, la jeune fille rêveuse a pour de bon décroché pour s'éloigner vers quelques autres aventureux sentiers.
Le fourmillement de la ville se fait lointain. Les voitures ralentissent, les touristes se dispersent, joli scénario d'un film incertain. C'est peut-être le soir, ou sans doute le matin. Elle a beau tendre l'oreille, elle ne perçoit plus rien. Le soleil sous la pluie, ne serait-ce donc qu'une impression ? Étrange arc-en-ciel d'une saison à décliner, elle hume le papier. Il sent encore l'imprimerie. Yeux dans le vague, l'air absorbé, un temps de pause. Elle griffonne son carnet. Son carnet à idées. Une citation à retenir ? De l'allégorie ironique en devenir ?
La mélodie qui glisse dans ses oreilles lui fait apprécier d'avantage encore le moment. Un morceau lent, une balade folk. Une voix fluette posée sur de fragiles accords de guitare qui s'harmonise tellement à son état d'esprit vagabond. Il flotte dans le ciel cette inaccessible perfection, tout juste maintenant. La littérature qui se meut se fait douce et se poursuit, musicale. C'est un duo de charme et de légèreté, une respiration sacrée. Un tête à tête quasi-amoureux à la subtilité irraisonnée où l'été, enrobée de ses lectures et de ses partitions, englobe la capitale d'un calme presque serein. M
éli-mélo fou, la perception se dérobe sous la passion dans d'innombrables mystères engloutis en un joyeux brouillon.
La magie redouble d'illusion quand la frénétique aventure se laisse approcher. Les livres s'amoncellent. Ils écument les marque-pages. Déjà, les couvertures patinées dessinent la courbe du temps. Plus tard, jaunies et flétries, coincées entre quelques autres ouvrages d'une bibliothèque, elles deviendront un souvenir capturé. Celui d'une journée parmi tant d'autres, mais qu'elle avait chérie. Le bonheur de l'évasion en toute gratuité, dans une envie d'absolu. Mais seule sur ce banc à présent, elle s'adonne avec ferveur à la simplicité de quelques évidences quand là-bas au loin, il y a l'existence qui balance.

~

A vous de décider alors si en "elle", il y a un peu de mon "moi" caché ;)
Mais une fois ma belle envolée lyrique achevée (puisque je ne peux décidément pas m'en empêcher ^^), autant vous évoquer, puisque tel est bien là le sujet, mes petites lectures en prévision, en mode vacances, détente, et donc été. C'est qu'au sein d'un parc parisien ou bien lors d'un voyage en train, sur une plage de sable fin ou dans un verdoyant jardin, les livres m'accompagnent partout jusqu'à presque en devenir le prolongement artistique de ma main. Et il serait bien impensable pour ma part de rester... sans rien. Aussi, même avec de petites perles sous la main, je ne compte jamais m'arrêter en si bon chemin. Qu'importe alors un sitting à Paris ou des envies d'ailleurs. Il suffit juste qu'un bon roman vienne embellir ma tendre vie de ses quelques douceurs et l'évasion, de suite, s'épanouit.

Pour l'occasion, c'est mission accomplie ! Comprendre une récente virée à la Fn*c en compagnie des demoiselles [Poleen] et [July], qui m'a inspiré quelques très jolies idées, qu'elles soient complètement spontanées ou fort bien conseillées. Il en est ainsi ressorti trois petits livres, aussi alléchants que différents, pour varier autant les émotions que les plaisirs, les tentations que les envies. Morceaux choisis.

~

Le_Montespan___Teul_

Ce qu'en dit le quatrième de couv'...

"Tout le monde connaît "La Montespan", illustre favorite de Louis XIV. Mais son mari, personnage pourtant haut en couleur, est trop longtemps resté dans l'ombre. D'époux comblé, le Montespan devient la risée des courtisans lorsque le roi prend sa femme pour maîtresse. Il n'aura de cesse de braver l'autorité de Louis XIV et d'exiger de lui qu'il lui rende sa femme. Il fut en cela l'une des premières figures historiques à oser contester la légitimité de la monarchie absolue de droit divin."

A priori doté d'un bon esprit d'à propos, d'anecdotes loufoques sur fond historique et du fameux humour à la Teulé qui, bien souvent, me comble pleinement, mais aussi d'un sujet plus délicat qu'à l'accoutumée, il me tarde de découvrir ce nouvel opus dont les critiques mitigées n'en attisent que d'avantage encore ma curiosité. Un choix totalement assumé !

.

.

Seule_Venise___Claudie_Gallay

Ce qu'en dit le quatrième de couv'...

"A quarante ans, quittée par son compagnon, elle vide son compte en banque et part à Venise, pour ne pas sombrer. C'est l'hiver, les touristes ont déserté la ville et seuls les locataires de la pension où elle loge l'arrachent à sa solitude. Il y a là un aristocrate russe en fauteuil roulant, une jeune danseuse et son amant. Il y a aussi, dans la ville, un libraire amoureux des mots et de sa cité qui, peu à peu, fera renaître en elle l'attente du désir et de l'autre. Dans une langue ajustée aux émotions et à la détresse de son personnage, Claudie Gallay dépeint la transformation intérieure d'une femme à la recherche d'un nouveau souffle de vie. Et médite, dans le décor d'une Venise troublante et révélatrice, sur l'enjeu de la création et sur la force du sentiment amoureux."

Sur les conseils avisés de Poleen qui vantait hautement les mérites de l'aspect dramatique du livre, et qui l'avait surtout beaucoup apprécié, j'ai tout simplement craqué. Beauté du résumé et quelques pages feuilletées à l'envolée. Une merveille ! De toute évidence un bien bel ouvrage dont je ne tarderai pas à vous donner quelques nouvelles prochainement, l'auteure des Déferlantes ne m'ayant jamais laissée indifférente pour le moment...

.

.

La_d_licatesse___Foenkinos

Ce qu'en dit le quatrième de couv'...

"Il passait par là, elle l'avait embrassé sans réfléchir. Maintenant, elle se demande si elle a bien fait. C'est l'histoire d'une femme qui va être surprise par un homme.
Réellement surprise."

Le résumé est certes d'une sobriété assez neutre qui, de prime abord, ne signifierait rien. Mais le titre, si élégant et si pur, m'a de suite attiré et, au final, sans doute bien plus que la jolie notoriété que laissait présager ce roman. Ainsi, déjà entamé d'une bonne moitié, ledit ouvrage se lisant trop vite, un coup de coeur prochain est à envisager.
Un sourire au bord des lèvres et quelques éclats de lumière dans les yeux. Ce fluide récit a su d'emblée m'envelopper de son émouvante "délicatesse". Histoire à suivre ;)

~

Elle ouvre les livres avec tendresse en gardant toujours l'espoir d'y trouver une touche de romanesque. Dans la vraie vie, elle est une autre. Elle erre sur les chemins sans jamais s'arrêter, court dans les couloirs du métro ou bien saute dans les flaques d'eau... Mais assise dans les allées des bibliothèques, langoureusement allongée sur son lit, roulée en boule sur l'herbe fraîche ou se faisant dorer au bord d'une piscine, elle se façonne une image et s'invente un personnage, ôtant brièvement le quotidien pour accéder au divin.

-Livy-

Posté par livy_etoile à 08:00 - Je lis, tu lis, il lit... - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

  • Comme tu as été bien conseillée pour tes lectures ma belle! Et je te le confirme La Délicatesse est un bijou et que je l'ai dévoré lors de mon retour en train et que le soir même je l'ai terminé, je ne pouvais pas m'en dormir sans être parvenue au bout et je suis sûre que tu l'auras très vite terminé toi aussi!! Plein de bisous ma belle, hâte d'avoir ton avis sur les autres aussi

    Posté par July, 10 août 2011 à 21:38
  • "Seule Venise" est un livre qu'on a envie de lire et de relire tant il nous transporte et nous fait voyager, un vrai coup de coeur assuré
    A lire vos commentaires plus qu'élogieux sur "La délicatesse", je me dois de le lire au plus vite !
    Ces virées impromptues à la Fnac sont décidément d'excellents moments entre copines avides de lecture, il faut renouveler cela bien vite !
    Gros bisous ma Livy

    Posté par Poleen, 11 août 2011 à 10:10
  • July:
    J'ai eu de bonnes conseillères littéraires en effet, mais je me demande bien qui
    Il faut croire que les trajets en train ont eu le même impact sur moi car j'en suis venue très récemment à terminer "La délicatesse" dans un état d'euphorie qui me remplit encore de joie. Ce livre est un petit bijou, vraiment, et que je conseillerai à mon tour expressément.
    Je m'empresse de lire les autres pour te donner un avis des plus concis !
    Gros bisous ma jolie July ^^

    Posté par -Livy-, 15 août 2011 à 17:26
  • Poleen:
    Je viens d'attaquer "Le Montespan" pour le moment et me réserve "Seule Venise" pour la toute fin de l'été car je suis persuadée qu'il sera en parfaite adéquation avec mon état d'esprit de la rentrée, surtout à en lire tes si jolies impressions qui me donnent des frissons
    En effet ma douce, "La délicatesse" est, lui-aussi, un merveilleux roman, tout empreint de subtilité, et qui devrait te séduire sans tarder... A recommander !
    Quant aux virées littéraires entre copines, elles sont à la fois fructueuses et tellement agréables que je ne m'en lasse vraiment pas. On récidive quand tu veux ^^
    Plein de bisous ma beauté.

    Posté par -Livy-, 15 août 2011 à 17:33
  • C'est un peu bizarre mais le livre qui me tente le plus est la délicatesse et pour tant je suis que c'est bouquin girly.

    Le montespan, je crois que c'est comme pour les films. Je ne suis pas fan des histoires en costumes !!!

    Posté par John C., 03 septembre 2011 à 17:41
  • John:
    Amusante, ton aversion des costumes ! Mais en même temps, il est plutôt logique qu'un ami geek soit d'avantage tourné vers l'avenir, non ?

    Ceci étant, et parce que ce n'est assurément pas tombé dans l'oreille d'une sourde (pour une fois que tu as des envies de lecture, parbleu !), je te prêterai bien volontiers "La Délicatesse". Tu constateras que le livre n'est pas si "girly", à proprement parler, qu'il n'y paraît, mais qu'il s'agit surtout d'un ouvrage où l'écriture sait habilement mêler le quotidien à une vraie beauté. Une prouesse, tu crois ? Je n'en dirai pas plus cependant, et te laisserai ainsi le plaisir de la découverte, pourvu que j'en ai de bons retours...

    Posté par -Livy-, 14 septembre 2011 à 22:19
  • délicat

    j'ai bien ri avec le Montespan, j'ai adoré la subtile Délicatesse, émotion à fleur de peau et belle écriture.
    j'avais pas aimé les Déferlantes, trop nostalgique mélancolique, aussi je n'ai pas très envie d'en lire d'autres de cet auteur.

    je te recommande Des vents contraires d'Olivier Adam, très beau aussi!

    sinon je te recommande aussi le blog culturel d'une amie d'amie http://delphinesbooksandmore.fr/que j'aime beaucoup. Je vais d'ailleurs rejoindre leur club de lectrices!
    Musy

    Posté par Musy, 19 septembre 2011 à 13:32
  • Musy:
    Suggestions prises en compte ! Si je peux encore agrandir ma PAL (qui me réserve de bien jolies surprises dans l'avenir, tant elle est importante et variée ^^), je suis toute ouïe.
    Je constate que la lectrice émérite que tu es a déjà eu le temps de se délecter de beaucoup de mes charmantes découvertes de l'été, dont "La délicatesse", ce roman décidément magique qui n'a de cesse de séduire celles et ceux qui l'approchent.
    Je comprends également ta réticence pour "Les Déferlantes". J'ai beaucoup aimé cet ouvrage pour ma part et j'y ai puisé une grande inspiration. Mais il est vrai c'est un livre dur, d'un point de vue émotionnel. "Seule Venise", même s'il répond à un mécanisme proche, sur le plan littéraire, se veut bien différent de l'autre ceci étant. Très touchant, très sensible. Une belle plume et des mots qui restent. Just in case

    Posté par -Livy-, 20 septembre 2011 à 23:01

Poster un commentaire