Livy Etoile

~ Une pincée de rêve, un soupçon de bonheur ~

05 décembre 2014

Fall in love [Part 2]

Il y avait une suite à mon article précédent, je vous l'avais promis. Un spleen qui n'en est pas vraiment un et des sorties de saison à faire pâlir les langueurs monotones. Pourquoi faudrait-il que j'enfile déjà un costume de lutin quand mon âme vagabonde encore vers Halloween ? Alors que l'automne s'efface lentement au profit des vitrines de Noël, sapins et autres illuminations, je continue, pour ma part, à ramasser des feuilles mortes à la pelle. Et des détails insolites. Et des sourires esquissés. Et des instants à conter. Ces derniers mois ont été si improbables et si bookés qu'il me faudrait bien une dizaine de billets pour tout vous narrer ! Mais aux sanglots longs, je préfère définitivement la spontanéité de quelques soirées. Et peu m'importe qu'il fasse trop frais ou trop nuit, que les journée soient grises ou que survienne la pluie. L'automne 2014 aura été un joli condensé de mon état d'esprit, de ses nuances comme de ses lubbies. Tant et si bien que je poursuis mes pérégrinations par ici...

.

.

Octobre Rose: un cocktail chez Pandora
(et un make-up Clinique)

octobre rose Pandora
Ce mois d'octobre et pour la dixième année consécutive, associations et marques se sont tenues les coudes pour lutter contre le cancer du sein et offrir des campagnes de dépistage. L'évènement s'appelle Octobre Rose et c'est la meilleure initiative qui soit, proposant à la fois soutien et dispositif d'information. 

Et du côté des enseignes ? J'ai sauté sur l'occasion en recevant l'invitation pour le cocktail organisé par le concept-store Pandora Beaugrenelle. Macarons et champagne ? Certes mais pas que. La soirée, élégante à souhait, était surtout une belle occasion de joindre l'utile à l'agréable puisque la marque de bijoux a lancé tout au long d'octobre une collection limitée de 4 charms thématiques (fort jolis), avec 15% des ventes reversées à l'association "Le cancer du sein, parlons-en !"  dont je vous joins de ce pas le lien: http://cancerdusein.org
Coup de cœur immédiat sur le délicat motif "Hope", serait-il désormais mien ?

Quant à la gamme de produits de beauté Clinique, toujours très impliquée dans les actions "Octobre Rose", elle faisait partie intégrante des festivités offrant aux clientes volontaires un maquillage spécialement créé pour la soirée. Oui oui, des volontaires ! Sans surprise, je me suis alors vue chouchoutée, maquillée et conseillée par un professionnel, jusqu'à adopter définitivement la gamme des "Chubby Stick "(paupières-lèvres-joues) que je vous conseille par cette météo frileuse.

Toujours est-il que ce flot d'événements de bon ton pourrait presque, par ses distractions, nous/vous/me faire oublier l'essentiel. Mais comme il sert une cause noble et importante, c'est évidemment toute l'année qu'on arbore le ruban rose, concernées. Et qu'on se fait dépister !

.

.

Bribes ensorcelées d'un Halloween avec Mickey

Même si depuis, j'ai tâté du flocon de Main Street USA jusqu'au château,
Et qu'il plane sur Disneyland Paris un air de Noël, de neige, de fêtes et de cadeaux,
Bref retour sur les animations d'Halloween qui ont su une fois encore
Exposer gentilles citrouilles et curieux maléfices, jusqu'à en réveiller les morts. 

.

23

24

29

This is Disney Halloween

Une tradition donc: l'art du plaisir régressif en guise de passage obligé.
Potirons emmitouflés et citrouilles creusées,
Fantômes musiciens en blanc fluo raffiné...
.

31

... Avec Mickey, Donald et leurs amis orangés,
J'atterris immanquablement dans un conte de fée hanté !
.

41

43

42

45

Des démons mignons et des épouvantails accueillants...
... Cap sur Frontierland et sa country hors du temps.
.

Dragon du chateau

Chateau Malefique

49

Dans les méandres de Fantasyland, une nouveauté atypique,
Proposant décors et animations sur le thème du film Maléfique.
De la magie noire, un château superstitieux et un dragon géant ?
Une petite tendance Game of Thrones il semblerait. Mais en beaucoup moins effrayant. 
.

Some kind of Jack

Quelques goodies "Jack" enfin, pour une escapade réussie:
J'en redemande car à Noël et même avant, l'univer burtonnien fonctionne aussi !

.

.

Florence Foresti en "Madame" au théâtre du Châtelet 

madame-foresti

Si tout le monde se rend au théâtre du Châtelet pour ses comédies musicales, je lui préfère définitivement un one woman show au caractère bien trempé. Et c'est peu de l'écrire puisque Florence Foresti, à l'affiche de son nouveau spectacle, a réussi à me déclencher fou rire sur fou rire le temps de toute une soirée. Madame Foresti traite de la quarantaine avec un cynisme désarmant (et mince, voilà que je m'y suis reconnue avec ma menue trentaine !) et, poursuivant sur la lignée des anciennes thématiques, analyse d'un oeil critique les relations hommes/femmes mais aussi les travers de notre société. L'écriture des sketchs est léchée, le rythme enlevé et Dame Florence nous fait travailler des zygomatiques certes, mais non sans débiter de savoureuses et cruelles vérités. On y retrouve tant ses activités de maman qu'un engagement féministe ancré qui offre à l'ensemble une consistance bienvenue. De la sorte, l'humour en surface accorde une grande place à des sujets de fond et c'est très réussi. Loin d'être relégué à une pantomime distrayante, le show propose une prise de position convaincante qui dénonce avec beaucoup de justesse et d'intelligence, comme un grand cri du coeur en somme. C'est piquant, parfois un peu grinçant mais toujours savoureux. Et bien évidemment, les moments de légèreté, de jeux de mots et d'à-peu-près ne viennent pas à manquer. Je ne peux que vous encourager à y aller, que Florence Foresti soit en tournée dans toute la France ou de retour à Paris.
Pour plus d'infos, cliquez [ici]

.

.

"All Monsters are Human": Éric Lacan s'expose au Bastille Design Center 

Montage Eric Lacan

5

8

Un coup de coeur sur une photo Instagram, un artiste dont j'ignorais (presque) tout et seulement un week-end pour me rendre au Bastille Design Center... À croire que les jolies découvertes ne tiennent parfois qu'à un fil mais s'insinuent bel et bien partout. C'est ainsi que j'ai pu appréhender au mieux le travail d'Éric Lacan et échangé quelques mots avec l'artiste par la même occasion. Un très beau moment gorgé de ce romantisme noir qui me touche beaucoup, il fallait au moins ça pour ces quelques jours qui, ironiquement, mêlaient Halloween à la Toussaint.

Où est le monstre ? Où est l'humain ? Y a t-il réellement une frontière entre les deux ? All Monsters are Human propose une vision nouvelle des choses, à la fois critique et polémique. Mais surtout, elle engendre la réflexion sur soi d'une part, et sur les autres évidemment aussi. Doté d'un fort potentiel visuel, le travail d'Éric Lacan enrichit sa crédibilité par une technique parfaitement maîtrisée et un vrai souci du détail. Ses oeuvres s'admirent telles des trésors de minutie et possèdent ce petit "plus" qui ne cesse de fasciner. On retrouve dans son art l'empreinte d'influences multiples qui, loin d'être morbides, sont une incitation à regarder plus loin. L'imaginaire transcende le réel; il le façonne (en noir et blanc, souvent) et le rend délicieusement fantastique.

Éric Lacan, qui officie dans la rue sous le pseudonyme "Monsieur Qui", passe donc sans transition du street art à la galerie et a su s'emparer de l'espace du Bastille Design Center (où vous vous rendrez sans tarder pour son architecture) dans une ambiance mystique décidément plaisante. Suivant une thématique vouée à retracer toutes les peurs de l'Homme et aborder la mort sous un angle esthétique, il a présenté au public une trentaine de ses ouvrages dont quelques tirages photographiques. Il en résulte une délicatesse onirique et un humour noir: somme toute un univers aussi sombre qu'intense à côté duquel il serait dommage de passer.
[Sa page Facebook]  

.

Des geekeries pour soirées cosy 
[Attention spoiler]

IMG_9691

Qui a dit que mon home sweet home devait être morne, terne et sans aucune fantaisie ? Je l'aime parsemé de détails insolites-humoristiques-geek. Par conséquent, l'arrivée à la maison de la JDG Box de Noël a forcément été une bonne nouvelle. Et si je restais un brin sceptique quant à ma box de rentrée 2014, ce nouvel opus est décidément motivant pour poursuivre mon abonnement. Moins de zombies et plus de vintage: la geekette old school qui sommeille en moi est en joie. 

De la sorte...
J'attends impatiemment la sortie du troisième et dernier Hobbit au cinéma pour arborer mon tee-shirt collector "Smaug is coming";
M'en vais jouer les super-héroïnes avec mon pote Green Lantern, juste parce que j'suis verte;
Compte sur le retour du soleil (ou sur une bonne gueule de bois) pour crâner avec mes lunettes toutes pixelisées;
Ai décoré mon réfrigérateur d'un magnet à la force noire, noire comme le château...;
Enverrai cette année des cartes de voeux aux références dignes de The Big Bang Theory;
Et vous attends pour l'apéro avec mes super glaçons Pacman. 
Quant au lapin crétin, il trône déjà dans le sapin ! De quoi clôturer l'automne pour de bon et célébrer des festivités bien de saison. 

.

.

Si fall in love, alors winter is coming.
Déjà finie, la mélancolie complaisante des premières journées de froid, la valse des arbres roux et l'envie encore naissante d'hiberner chez soi. J'aperçois à présent les trente-six chandelles des illuminations et tout ce qui ressemble, de près ou de loin, à quelques fugaces réveillons. Il semblerait que rien ne s'arrête vraiment au fond et que la vie est le plus déroutant des tourbillons. J'ose alors espérer ne pas être habillée pour l'hiver et m'y frayer doucement un chemin. Il est vrai que je suis meilleur Grinch que lutin. Mais j'ai beau avoir tendance à penser que la période de Noël sent le sapin, il se pourrait que, quelque part, ces festivités à venir soient un très bon point.

 ♡ Happy December ♡

-Livy-


Commentaires

    Disneyland quelque soit la saison est toujours magique !!!

    Le travail d'eric lacan est vraiment surprenant. J'adore.

    foresti me fait mourir de rire. En plus d'être drole, elle trouve le moyen de décrire la réalité du quotidien et des relations d'adultes (et de ce que personne n'ose dire)

    Posté par John C., 07 décembre 2014 à 16:52
  • John:

    Et oui, Disneyland... À peine partie que déjà envie d'y retourner. C'est pire qu'une drogue ^^

    Je te comprends concernant le travail d'Éric Lacan: une découverte atypique et toute en émotions. Je verrais bien ce genre de visuels sur un tatouage, par exemple.

    Enfin, je ne peux qu'approuver tes dires concernant Florence Foresti. Ça fait un bien fou d'entendre tout haut ce que beaucoup pensent tout bas; encore mieux lorsque c'est fait avec des mots (bien) choisis !

    Posté par -Livy-, 07 décembre 2014 à 19:59
  • smaug

    trop drôle ton t shirt smaug is coming!

    Posté par musy, 12 décembre 2014 à 16:33
  • Trop jolies toutes ces photos, j'ai très envie de retourner à Disneyland tiens! Bisous!

    Posté par MadeleineMiranda, 20 décembre 2014 à 11:35
  • Musy:
    Ce n'est pas moi qui dirai le contraire ! Un dress-code qui tombe à point nommé avec la sortie du dernier volet du "Hobbit" et voilà que je mute en geek.

    Posté par -Livy-, 22 décembre 2014 à 07:06
  • Madeleine Miranda:
    Oh merci ! Si je peux donner envie à tout le monde de retourner à Disneyland Paris, j'en suis franchement ravie. C'est même un peu le but. Bisous la miss !

    Posté par -Livy-, 22 décembre 2014 à 07:08

Poster un commentaire