Livy Etoile

~ Une pincée de rêve, un soupçon de bonheur ~

17 janvier 2014

Somebody's birthday...

Somebody's birthday

 ... And today, it's mine !



Et bim, un an dans les dents;
Que l'on m'amène du sucre et des gens pour fêter l'évènement !
Il faut dire que parfois, j'ai trouvé cela maussade ou bien inquiétant,
Que j'ai eu peur du vide indomptable et de la fuite du temps.

Mais avoir peur au fond, c'est être coincée sans action et sans mordant.
C'est se pâmer de désillusions quand à l'extérieur le monde attend.
Ne serait-ce pas dommage de rater le moindre petit moment ?

 

~

Il y a quelques années, je n'aimais pas mon âge. Du tout. Mon père avait beau me répéter à maintes reprises que "la peur n'exclut pas le danger", j'étais, en mon for intérieur, terrorisée. Terrorisée de vieillir, d'être moins à mon avantage ou moins festive, de n'être plus de cette prime jeunesse à laquelle on pardonne tout, d'être la fille anxieuse qui scrute ses premières rides invisibles dans le miroir chaque matin, de mettre les deux pieds dans la "vraie" vie... Une somme des craintes récurrentes qui hantent souvent les jeunes femmes à l'approche la trentaine, avec une infinie banalité. Et puis l'âge fatidique arrive et passe, tellement vite que l'on ne s'y attend pas. Le "cap", si tant est qu'il y en ait un, est franchi avec une continuité rassurante, une facilité même, comparé à toutes les légendes urbaines dites à son propos. Et les responsabilités de s'assumer avec naturel. Car la trentaine c'est cela aussi: l'heure de l'acceptation, y compris celle du temps qui s'écoule et des aléas qui nous enveloppent.

Cependant, et parce que la question se pose: je ne veux pas de vie-type. De métier-type. De relationnel-type. Je souhaite pouvoir ressentir les gens et les projets avec une intuition sincère plutôt que de me contraindre à des situations "parce que tout le monde le fait", fatalement vouées à l'échec en ce qui me concerne. Et qu'importe si la liberté, bien volontiers accordée à vingt ans, est parfois mal perçue à mon âge. "Entrer dans le moule" n'a d'intérêt que si ce dernier nous convient, n'en déplaise aux normes en tout genre. Souvent, l'on fait passer le besoin de sécurité de l'existence avant le bonheur, tel un nouveau credo; et un magnifique sujet de philosophie au demeurant. Pourtant, suis-je hostile, suis-je une menace ? Je ne pense pas. Juste cette grande fille dégingandée dont l'état d'esprit, le corps, le visage et le dress-code offrent un décalage certain, rapport à l'entrée chez les "grands". Et qui, comme crime ultime, ne regrette absolument pas cette différence, aussi involontaire qu'elle soit.

Parfois je tombe sur une émission: "une jeune femme d'une trentaine d'années..." Elles sont donc comme ça les jeunes femmes d'une trentaine d'années ? Je peine à m'y reconnaître tant je me sens "vingt ans et des poussières" (version améliorée, entendons-nous bien, sans les gueules de bois et les fashion-faux-pas). Je suis de celles qui évoluent en préservant sans effort une âme juvénile; de celles qui ont suffisamment accumulé de souvenirs pour en tirer un véritable enseignement; de celles qui savent où elles vont et maîtrisent leurs actes mais qui, face à l'idée de tout sacrifier de suite au nom de la pression sociale, du sérieux adulte et des jugements vindicatifs ont d'avantage l'envie, que dis-je, l'espoir assidu, d'écrire de nouvelles pages de vie avec une soif de découverte inouïe. De celles qui n'en ont pas fini avec les péripéties. Et de celles que cela fait sourire au fond, que rien ne soit parfaitement bien défini. Le reste attendra la trentaine mûre, la quarantaine ou que sais-je encore, pourvu que, doucement rock n'roll, on respecte mes choix et me laisse désormais à ma douce rêverie. 

 

~

Aussi ne réfute-je pas le chemin sinueux ou plaisant parcouru jusqu'ici,
En espérant que certaines d'entre vous s'y reconnaîtront aussi,

Mais souffle-je ardemment sur mes quelques (nombreuses) bougies,
Et oeuvrerai afin que cette nouvelle période daigne m'apporter la raison autant que la folie.

-Livy-

Posté par livy_etoile à 09:20 - Instants de vie - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

  • anniversaire

    Il y a trente et un ans je l'ai vu passer dans un berceau cette belle fifille, et je l'ai reconnu parmi quatre autres, elle s'est allongée de plus en plus, mais elle a conservait son ame pure. aussi je continu à la reconnaitre.

    Posté par J.C.R., 17 janvier 2014 à 10:48
  • La trentaine c'est super ! J'ai passé le cap fatidique il y a près d'un an (mon anniversaire est la semaine prochaine). Je n'ai pas vraiment aimé avoir 28 ou 29 ans, je voyais passer la vingtaine trop vite à mon goût et je n'étais pas ravie de changer de dizaine... finalement je me suis curieusement sentie mieux avec un beau 30 tout rond qu'avec une vingtaine vieillissante (Freud où es-tu?) et quand je suis tombée enceinte et réalisé que je serais maman à 30 ans je me suis dit que cette dizaine avait vraiment de belles choses à offrir. Je râlerai peut-être à nouveau après 35 ans

    Posté par Lou, 17 janvier 2014 à 11:10
  • Très bon anniversaire Livy!!! En effet je me reconnais un peu dans ce que tu dis, et je te souhaite de continuer à faire ce que tu as envie! Gros bisous et profite bien de cette belle journée

    Posté par My Discoveries, 17 janvier 2014 à 11:31
  • Bonne anniversaire. La trentaine est un cap plus facile qu'il n'y paraît en effet. Des qu'on est en accord avec sa même et sa philosophie, on ne voit pas les années passées

    Posté par John C., 18 janvier 2014 à 13:50
  • Happy birthday to you, happy birthday to youuuu! J'espère que tu as passé une merveilleuse journée Bisous

    Posté par MadeleineMiranda, 18 janvier 2014 à 14:39
  • Encore une fois je te souhaite un merveilleux anniversaire !
    Et sur la question de l'âge, malgré notre (légère) différence, je n'ai jamais ressenti aucun décalage... Comme quoi c'est une notion toute relative !
    Plein de bisous

    Posté par flo, 18 janvier 2014 à 22:19
  • Joyeux anniversaire en retard Livy!
    Tu as le plus bel âge pour la femme! Profites-en bien!
    Cherche à vivre surtout comme tu l'entends et n'écoute personne!
    Je suis sûre que tu as plein d'idées pour ton avenir.
    Carpe diem!

    Posté par Rouge velours, 19 janvier 2014 à 12:11
  • fantaisie

    Bon anniversaire Livy!
    moi je suis dans la trentaine, mais j'ai toujours l'impression d'avoir gardé mon âme d'enfant. Faut faire avec c'est une richesse!
    Un peu de fantaisie c'est mieux que d'être des clônes bêlants dans le métro!
    profite de ta jeunesse d'esprit, de ta fantaisie et de ta créativité!
    Elles font partie de toi et te mènent chaque jour pas à pas sur la route qui est la tienne
    biz et à bientôt autour d'un lait de chèvre ou autre pour fêter ton anniversaire!

    Posté par Musy, 20 janvier 2014 à 17:39
  • J.C.R.
    Petite minute émotion qui me touche au plus profond de moi-même... J'ai beau connaître cette anecdote absolument par coeur (répétée 31 fois, voire bien d'avantage), je crois que je ne m'en lasserai jamais, et pour cause ! Merci. Infiniment.

    Posté par -Livy-, 21 janvier 2014 à 19:17
  • Lou:
    Merci beaucoup pour ton message enthousiaste et positif ! Je suis bien loin d'être maman pour ma part, mais je comprends tout à fait l'idée de mal vivre ses 28, 29 ans et puis de renaître à 30 car c'est exactement ce qu'il m'est arrivé. Au fond, il est bien plus facile d'accepter une situation donnée que de l'anticiper. (de la philo oui, encore ^^)
    Nul doute que cette dizaine est un symbole d'épanouissement, synonyme de jolies moments dont nous ignorons encore la plupart pour l'instant. Moi, j'attendrai 40 ans pour recommencer à râler vraiment, hé hé.

    Posté par -Livy-, 21 janvier 2014 à 19:21
  • My Discoveries:
    Je suis ravie que tu te reconnaisses un peu dans mon article. Nous avons toutes des chemins (et cheminements) différents mais aussi des points communs qui nous rapprochent !
    Ce fut, comme tu l'espérais, une bien jolie journée. Et surtout, j'en ai pleinement profité ! Merci beaucoup

    Posté par -Livy-, 21 janvier 2014 à 19:23
  • John:
    Les années passées ? Quelles années passées ?
    Tu as bien raison, le mieux est encore d'aller de l'avant car si sur le passé, nous n'avons plus vraiment d'emprise, tout reste à faire au futur. Et à bien y réfléchir, le cap de la trentaine est bien plus simple à passer que celui de la vingtaine. Rapport à la post-adolescence, tout ça...
    Aussi te remercie-je fort pour ton gentil mot.

    Posté par -Livy-, 21 janvier 2014 à 19:27
  • Madeleine Miranda:
    Merci beaucoup la miss de ton petit message. Oui, c'était une journée parfaite, ensoleillée et bien entourée. Et par chance, je remets le couvert le temps de plusieurs soirées festives ces prochaines semaines ! Gros bisous.

    Posté par -Livy-, 21 janvier 2014 à 19:29
  • Flo:
    Un grand merci ma belle <3
    En effet, je ne me sens pas en décalage la plupart du temps (encore heureux, tu me diras), et évidemment pas avec toi ^^
    Certain(e)s ont juste une vision un brin trop ferme de la "normalité", je pense. Mais quoi qu'il en soit, le mieux est encore de s'affirmer et profiter des personnes qui nous ressemblent ou nous acceptent, et auprès de qui l'on se sent à l'aise, soi-même.
    Je t'embrasse bien fort !

    Posté par -Livy-, 21 janvier 2014 à 19:35
  • Rouge Velours:
    Quel joli message encourageant !
    Tu ne te trompes pas, j'ai des idées et des projets plein la tête
    Et j'espère bien que cet âge, dont tous s'accordent à dire qu'il est le plus beau pour la femme, me permettra précisément de réaliser une bonne partie de tout cela. Après tout, il n'est jamais trop tard pour rêver.
    Un grand merci pour tes mots choisis. Grosses bises.

    Posté par -Livy-, 21 janvier 2014 à 19:38
  • Musy:
    "Un peu de fantaisie c'est mieux que d'être des clônes bêlants dans le métro!"
    >> Tu as tout compris, je crois. L'âme d'enfant est d'une importance folle; je m'en voudrais que nous devenions de vieilles aigries râleuses à qui plus rien ne plaît, que rien n'émerveille ni ne captive. Fort heureusement, nous en sommes loin !
    On se voit bien vite pour festoyer (un kir pour moi, plutôt qu'un lait de chèvre ^^), des bises !!

    Posté par -Livy-, 21 janvier 2014 à 19:41
  • La trentaine entre bonheur et supplice

    Je comprends parfaitement ton post. Je n'ai pas encore franchi le cap de la trentaine, mais le compteur tourne doucement, mais sûrement. Il y a encore un an je me mettais la pression. Je ne voulais pas les voir approcher ces 30 ans. Cet anniversaire qui signera incontestablement le début de la fin... Et puis finalement j'ai soufflé un grand coup, regardé autour de moi et j'ai souri. Je ne sais pas quelle sera ma vie lorsque je soufflerai mes trente bougies. Ce qui est certain, c'est que j'aime ce qu'est ma vie à l'heure actuelleLe bonheur se construit dans l'instant présent uniquement . Et de ce point de vue là, je suis incroyablement chanceuse! Profite que tu es 20, 30, 40 ou même 50 ans bonheur et épanouissement ne dépendent que de toi.

    Posté par Matydittout, 22 janvier 2014 à 09:19
  • Maty:
    Ton message est très joli et très juste aussi. Car il est vrai que chaque âge est une nouvelle chance à saisir et ce serait bien d'y penser plutôt que de se mettre une telle pression (ce qu'accessoirement, je n'ai pas manqué de faire entre mes 25 et 30 ans !)
    Le plus ironique, c'est que j'aime aussi ma vie actuelle, facilement, sans y penser, tout comme toi. Et assurément bien plus qu'il y a encore quelques années où je subissais mes anniversaires plutôt que je ne les fêtais !

    Posté par -Livy-, 29 janvier 2014 à 00:01

Poster un commentaire