Livy Etoile

~ Une pincée de rêve, un soupçon de bonheur ~

05 décembre 2013

Bérengère Krief au Grand Point Virgule, ça le fait !

Be_renge_re_Krief_affiche

"La place du sourire au sein de la société: vous avez quatre heures." Plus sérieusement... Sourire chaque jour, pour une raison de rien, pour une raison de tout, ne serait-ce pas comme une évidence, un passage joliment obligé ou une agréable priorité ? Aussi, c'est une bien curieuse idée, me direz-vous, que d'écrire une critique de spectacle plus d'un an après y avoir assisté, et pourtant ! Le thème paraît on ne peut plus d'actualité puisque le One-Woman-Show de Bérengère Krief, aujourd'hui encore, affiche complet au Grand Point Virgule et connaît, au fil des mois, un joli succès. Alors si d'aventure vous n'avez pas eu l'occasion d'y assister, je crois que je m'en serais voulue de ne l'avoir jamais évoqué tant j'y ai passé, entre malice et éclats de rire, une délicieuse soirée. De ces moments de grâce, d'avantage Barbie vénère que Jane Austen, qui nous font tout oublier et gagnent forcément à être partagés...

*


Bérengère Krief ?
 

Évidemment que vous la connaissez ! C'était la fille de Bref, Marla, qui jouait le "plan-cul régulier" du mec de Bref. La fille à la réplique fatale "T'es qu'un con !", tendre célibattante un peu gauche au caractère bien trempé. Son personnage empreint de cette fraîcheur d'aujourd'hui, drôle et triste à la fois, se perdait fatalement dans la tourmente de ses sentiments... et les fashion-faux-pas de ses sous-vêtements ! On l'a aimée et puis comprise, jusqu'à se reconnaître en elle et dans ses gaffes à la Bridget Jones

Après l'arrêt de la série, la jolie blonde s'est vite reconvertie. Un théâtre à investir et de l'humour bien senti. What else ? Du classique au comique après tout, il n'y a qu'un pas; et il semblerait bien que la jeune demoiselle ait la scène dans le sang puisqu'elle y a consacré ses études et plus encore, sa vie. Aujourd'hui, elle nous offre par le biais de son show, la poursuite dans cette voie avec un entrain communicatif et une réelle énergie.

*

Quid du spectacle ?

B


Pas étonnant que le franc-parler de Bérengère fasse salle comble. Elle campe une fille célibataire-presque-trentenaire, toujours en retard, et affublée d'un meilleur ami gay en guise de it-bag. On la ressent d'emblée comme la bonne copine avide de gossips, pétillante et battante. De celles qui peuvent tout oser. La voici d'ailleurs en train d'arpenter la scène en long, en large et en travers en soutif-culotte les cinq premières minutes de son spectacle, pestant contre la fameuse rengaine du "Je suis trop grosse, j'ai rien à me mettre." Rien de bien choquant toutefois puisque dans tous les sens du terme, la demoiselle est culottée. Elle se targue même d'un joli "les filles comprendront, les garçons apprécieront." De là, le ton est donné. Et c'est un festival de drôlerie frivole et gonflée qui peut commencer.

*

Ce qui est rudement bien trouvé est que Bérengère Krief propose à son public un spectacle de filles qui parle aux garçons. Elle joue ainsi sur une dualité tout du long, n'épargnant ni les uns ni les autres, mais avec une moquerie bienveillante et souvent juste. Le jeu la pousse d'ailleurs à adopter une gestuelle tantôt féminine tantôt masculine, surjouée avec bonheur, et le résultat en est exquis. Cash n'girly, vous en rêviez ? Elle l'a fait.
Les hommes ont alors droit au désormais célèbre cours "anti-relous" et ses répliques assorties [ici] puis se voient transformés d'un coup de baguette magique en super-héros maudits, à ce moment même où MythoMan prend (hélas) la place de Fidèle-Man. Tout un programme.
Quant aux filles... Rondeurs, travers, babillages, médisances et futilités, rien ne leur sera épargné. L'auto-dérision étant la force de la comédienne, c'est affublée d'une robe à motifs cupcakes (la touche "fifille" qui va bien) que Bérengère nous évoque tant ses défauts physiques que son mauvais caractère. Et oui ! Elle est une fille, donc une chieuse. Et nous, on en redemande.


*

Au fil du spectacle, se dessine un rythme décidément trépidant, zéro ennui à la clé. Aucune lenteur, aucune maladresse ne viendront gâcher cette heure et demi de rires, de moments d'égarement, de folie et... d'actualité. Enfin "actualité"... Parlons-en de l'actualité ! Selon Bérengère Krief, elle se caractérise par la télé-réalité, surtout quand cette dernière est revisitée et plus encore, parodiée ! Les émissions TV sont ainsi passées au crible, de Belle toute nue (renommée "Grosse toute nue" pour l'occasion. - on vous aura prévenu, sans langue de bois) jusqu'à l'irrésistible accent de Cristina lançant ses "Ma chériiiie, tou es sublaïme !" en s'époumonant. Point de méchanceté pourtant, plutôt une facétieuse caricature, pas forcément subtile mais toujours bien amenée. De mémoire, Cristina Cordula est même venue en personne saluer sa performance scénique. Et si naturellement, certains sketches deviennent moins abordables quand l'on n'est pas forcément adeptes d'un zapping occasionnel ou de la télévision chez soi, ils permettent néanmoins de donner au show cette touche actuelle, délicieusement dans l'air du temps, celle qui nous fera nous esclaffer, rassurée, au détour d'une bonne vanne: "Mais c'est tout à fait moi !". Car il faut bien le dire, les personnages adoptés par la nouvelle Marla sont attachants et inspirés. Et de leur côté loufoque finalement, surgit une certaine vérité.

*

Vous ne serez pas non plus un public passif. Très à l'aise dans le jeu d'improvisation, Bérengère interagit en effet beaucoup avec les spectateurs, prend parti et s'en amuse différemment chaque soir. Les premiers rangs seraient-ils les plus touchés ? Je n'ai pas décelé de torture en vue, cela dit. L'ambiance est plutôt à la franche rigolade entre potes, très bon enfant. Jusqu'à la fameuse photo de classe de groupe finale à laquelle vous ne couperez pas puisqu'elle en prend une à chaque représentation. Des fois que vous seriez hyper connectés, vous aurez même la possibilité de vous taguer dessus le lendemain, sur sa page Facebook. La grande classe, vous en conviendrez.


[Les  +]

On aime les allusions à Bref, glissées inopinément au sein de l'ensemble. 
Et Bérengère en racaille, c'est trop d'la balle !

[Les -] 

Je cherche toujours... en vain.

*

Voici alors un One-Woman-Show comme on les aime, drôle et incisif, enlevé et convivial. Bérengère Krief nous entraîne bien vite dans les méandres de son univers impertinent et réaliste, jouissif et décapant, au moyen de petites phrases cultes que nous retiendrons assurément. Et parce qu'il est des vérités bonnes à dire, la demoiselle en rajoute soigneusement, sans concessions, de la façon la plus jubilatoire qui soit. Maligne, elle a su décrypter nos points faibles pour nous les resservir à sa sauce et ainsi créer un spectacle à son image, simple et délicieusement insolent, doté d'un excellent sens de la répartie. Bref. La fille de Bref a tout compris. Et pour nous, le régal est total.

-Livy-

Où, quand, comment ?
Bérengère Krief est actuellement sur scène du mardi au samedi à 19h45.

Au Théâtre du Grand Point Virgule
8 bis, rue de l'Arrivée
75015 PARIS
Tel: 01 42 78 67 03
Métro: Monparnasse-Bienvenüe
Et pour plus d'informations, c'est par []

Posté par livy_etoile à 08:00 - Je me culture à Paris - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

  • Excellent, ton billet est très complet et comme tu le sais j'avais moi aussi bien apprécié la demoiselle sur scène! Un succès qui ne se dément pas...

    Posté par My Discoveries, 05 décembre 2013 à 09:40
  • Je l'avais vu sur les différentes scènes ouvertes avec des morceaux de son spectacle, avant qu'elle ne devienne le petit plan cul mignon de Kyan dans Bref. J'irai peût être la voir mais elle n'est pas au sommet de ma To do, je l'avoue !

    Posté par Aurore, 05 décembre 2013 à 12:50
  • J'avais repéré les affiches mais je doute de pouvoir aller la voir, les prochains mois vont être bien occupés et les sorties seront moins régulières... je vais quand même regardé en ligne certains de ses sketchs ça a l'air sympa.

    Posté par Lou, 05 décembre 2013 à 21:55
  • cela fait un moment que j'ai envie de voir son spectacle, tu me donnes encore plus envie !

    Posté par flo, 06 décembre 2013 à 10:58
  • Très bon billet sur ce one woman show. J'adore son humour.
    Pour l'instant je n'ai vu que 2-3 sketchs mais faut vraiment j'aille voir son spectacle !!!

    Posté par John C., 07 décembre 2013 à 12:30
  • My Discoveries:
    Merci beaucoup miss. En effet, je me souviens que avais évoqué le one-woman-show avec beaucoup de positif, toi aussi. Un spectacle de qualité !
    Bises et bon week end.

    Posté par -Livy-, 13 décembre 2013 à 21:50
  • Aurore:
    En même temps, si tu l'as déjà vue auparavant, il est normal que tu privilégies d'autres artistes. D'autant plus que, comme tu le soulignes, elle doit rejouer pas mal de ses sketchs, un peu retravaillés.
    Ce devait être sympa cependant, cet aspect "scène ouverte". C'est une façon très agréable de découvrir les artistes.

    Posté par -Livy-, 13 décembre 2013 à 21:53
  • Lou:
    J'avoue qu'il est souvent difficile de trouver une place dans son agenda ! Mais en effet, tu trouves quelques extraits du spectacle online, sans pour autant que tout soit dévoilé (de la sorte, l'effet de surprise est "un peu" préservé). De quoi passer de bons moments à sourire devant ton écran

    Posté par -Livy-, 13 décembre 2013 à 21:56
  • Flo:
    Fonces-y ma belle ! Je ne m'avance pas trop mais je pense que tu apprécieras beaucoup le one-woman-show.

    Posté par -Livy-, 13 décembre 2013 à 21:58
  • John:
    L'humour de Bérengère est actuel, frais, juste... Je te comprends pleinement et espère que tu auras l'occasion d'aller voir son spectacle tant qu'il en est encore temps !

    Posté par -Livy-, 13 décembre 2013 à 22:00

Poster un commentaire