Livy Etoile

~ Une pincée de rêve, un soupçon de bonheur ~

30 septembre 2013

Anahid Sïnsek: Passion, robes et haute-couture

Pour le post du jour, j'avais envie de girly et de légèreté, d'une ambiance à la Carrie Bradshaw assurément ancrée dans le glamour et la féminité. J'ai puisé pour ce faire parmi les jolies et nombreuses sorties de rentrée et ô chance, il en est une, définitivement fashion, qui m'est de suite venue à l'esprit. En effet, le 17 septembre dernier, je découvrais au cours d'une soirée-cocktail organisée dans une galerie de Saint-Germain-des-Près et d'un set musical electro-chic, les modèles uniques et haute-couture de la maison Anahid Sïnsek. Drapés raffinés, bustiers audacieux, perles et tissus nobles... Un travail de toute beauté ! Pour l'occasion, j'ai pu circuler parmi les robes élégamment exposées, discuter avec les créatrices ou encore savourer le clou du spectacle, un défilé à la spontanéité charmante. Et comme les meilleurs moments demeurent ceux que l'on peut partager, je tenais tout naturellement à vous en faire profiter...


Anahid Sïnsek en quelques mots

À la façon d'un conte de fée, elles sont deux sœurs au sourire communicatif, Suzie et Natacha, passionnées par la mode et la création depuis toujours. Chez elles, la couture est avant tout une histoire de famille, leur maison portant d'ailleurs le prénom de leur mère. Et même si leurs études se sont d'abord tournées vers des domaines bien différents, elles sont vite revenues à leurs premières amours.
Propulsées dans le milieu fashion par le biais de divers tremplins telle l'émission Le job de mes rêves en 2004, les jeunes femmes ont réussi à imposer progressivement leur empreinte et, vivement encouragées par le couturier Max Chaoul, elles ouvrent aujourd'hui un joli showroom dans le 8ème arrondissement parisien.

Quant à leurs créations, voici qui devrait parler aux demoiselles en manque de chic et à toutes les élégantes ! Entre coups de cœur, travail assidu et minutie, Suzie et Natacha se sont spécialisées en majeure partie dans les robes de mariée, offrant une collection atypique dotée d'une personnalité très marquée. Dans un second temps, on découvre également les robes de cocktail, inspirées de moultes créateurs magiques comme, exemple parmi tant d'autres, Elie Saab qui se devine au détour de certains modèles par quelques détails bien amenés.


Bribes de soirée...

À force d'évoluer parmi les robes, le défilé aidant, force est de reconnaître que j'ai été soufflée par le travail que représente chaque modèle. Les bustiers sont définitivement à tomber, tant par leurs finitions impeccables que par les fins laçages dans le dos, ceux-ci même qui ne me laisseront jamais indifférentes.

Wedding

Rien n'est ici laissé au hasard. Le choix des matières est pertinent, là où soie et satin peuvent joliment côtoyer tulle, perles, pierres et plumes.
Le jeu de transparence, bien souvent présent dans les robes avec dentelle, est un atout charme qui dévoile une vraie sensualité sans jamais se départir de classe.

4 6

Enfin, la tendance orientalisante demeure une originalité supplémentaire. Bien loin du "tout ce qui brille", elle confère au contraire aux robes un genre unique qui se perd entre la princesse des mille et une nuits et la parisienne romantique.

12 13
17 8

Il faut dire que l'aspect haute-couture est plaisant. Cette idée que tout est travaillé selon les envies ou la morphologie apporte une vraie singularité et un caractère différent à chaque création. Les modèles exposés avaient ainsi l'intelligence de se démarquer par le souci du détail: une asymétrie inopinée, un volant égaré, une taille basse délicieusement surannée ou de légères broderies... Je suis définitivement pour ces petits "plus" qui évitent les formes trop communes et nous épargnent le vu et revu ou pire encore, le style "meringue".

Black_Swan

Comme pour ma part, je suis un brin plus concernée par les robes de soirée, j'ai découvert de petites merveilles, l'une notamment m'ayant fait penser d'emblée à un esprit Black Swan. Au cours de la soirée, mes trouvailles se sont principalement ciblées sur les teintes de noir. Une tendance habillée et travaillée avec ce grain de malice, presque rock parfois. Je me voyais déjà faire une séance d'essayages.
Évidemment, en fonction des goûts de chacune, les couleurs peuvent tout à fait varier.


Dans le défilé, bonne ambiance, rires et simplicité de mouvements, le tout avec une absence de prétention que j'ai particulièrement appréciée. Au-delà encore, j'ai senti le perfectionnisme tout autant que cette féminité à fleur de peau, cette envie de mise en valeur, ce jeu créatif permanent entre la matière et l'accessoire... Les mannequins ont su retranscrire sans fautes une tonalité fairy tale de bonne augure. Il faut dire qu'elles assumaient plutôt bien les corsets et le voile délicat.

8 7

Mon choix, en toute logique, s'est porté sur les modèles les plus sobres. Sans surprise, je suis pour le total' chic et le détail choc, le raffinement qui s'émancipe. Et je signe sans hésiter pour les robes un peu moins volumineuses mais dont la discrétion mutine me parle décidément beaucoup.

11 14
25

Car l'idée est simple au fond; lorsque les touches classiques se parent soudainement de découpes plus osées, il se crée au sein de l'ensemble un côté décalé convainquant. De là, on s'aperçoit d'avantage des inspirations multiples qui s'égarent dans quelques contrées lointaines. Et l'on se prend à rêver de cette touche d'onirisme... Reste qu'il faut toutefois être relativement bien proportionnée pour s'y lancer !

17092013__MG_4665
Les créatrices posent avec leurs mannequins.
(Photo par Vanida Hoang et Yakawatch)


En bref, une soirée découverte réussie, doté d'un esprit de séduction attrayant et d'une tendance sophistiquée déterminée. Un grand merci alors à Suzie et Natacha pour leur invitation et leur bonne humeur, et un petit clin d'œil pour la prestation d'Alexandra au défilé.

Pour les curieux, les informations pratiques:

Le showroom, ouverture très prochaine:
5 rue Jean Mermoz
75008 PARIS

Le site internet:
www.anahidsinsekcouture.com

-Livy-

Posté par livy_etoile à 08:00 - Fashionista malgré moi - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Commentaires

  • Vraiment très joli ! L'esprit assez "simple" qui s'en dégage n'est pas pour me déplaire non plus. Merci pour la jolie découverte

    Posté par Marisa, 30 septembre 2013 à 15:34
  • J'adore!!
    J'aurai adoré voir ça. VEINARDE!!!!

    Posté par Kelly me, 30 septembre 2013 à 18:23
  • Ces robes sont très belles! J'adore les robes de princesse!
    Je découvre ton blog grâce à celui de Madeleine Miranda et je reviendrai!

    Posté par Rouge velours, 01 octobre 2013 à 20:25
  • Marisa:
    Mais de rien ! Je suis heureuse que la découverte te plaise autant que l'état d'esprit de la maison. C'est vrai que ça change un peu, et que les robes ont des inspirations variées décidément très séduisantes.

    Posté par -Livy-, 04 octobre 2013 à 19:01
  • Kelly:
    Je confirme, c'était bien chouette. Une excellente soirée, très féminine
    Merci pour ton p'tit passage dans le coin la miss !

    Posté par -Livy-, 04 octobre 2013 à 19:02
  • Rouge Velours:
    Merci pour ton gentil commentaire, tu es la bienvenue ici !
    Je vois que le raffinement de ces robes ne te laisse pas insensible et j'en suis ravie; la soirée a vraiment été une jolie découverte pour moi aussi.

    Posté par -Livy-, 04 octobre 2013 à 19:05
  • Magnifique! J'aime les créations marquées d'une empreinte bien personnelle et cela semble être ici le cas. Les modèles sont à se damner

    Posté par Matydittout, 11 octobre 2013 à 09:09
  • Matydittout:
    La bienvenue à toi ici !
    Ton enthousiasme fait plaisir à lire. Et comme tu le dis, il y a, au sein de cette maison, une empreinte très personnelle (et féminine) qui laisse rarement indifférente. Toute contente que tu apprécies.

    Posté par -Livy-, 15 octobre 2013 à 19:00

Poster un commentaire