Livy Etoile

~ Une pincée de rêve, un soupçon de bonheur ~

29 mai 2012

"Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir"

"En mai, fais ce qu'il te plaît" assure le dicton. Et pourtant ! 2012 aurait-il été (à quelques exceptions près) le sinistre synonyme d'un printemps gris, humide et pluvieux ? D'un spleen automnal dont on ne parviendrait pas à s'extirper ? D'une humeur maussade persistante ? 
Entre deux sessions cyniques, je me refuse à penser que notre saison qui fout l'camp doit être le théâtre de tous les chagrins, dotée d'une occasion supplémentaire de ruminer quand on rumine déjà tant. Il y a, dans l'idée de se plaindre pour un rien, ce petit quelque chose d'exaspérant qui nous rend désespérément aveugle sur notre monde environnant. Aussi, c'est en tombant par le plus grand des hasards sur une citation d'Henri Matisse (cf titre) qu'il m'est venu à l'esprit l'écriture de ce billet. Un zeste de perspicacité, un soupçon d'optimisme et une sagesse bienveillante... La pluie et le vent, à l'image de la vie, ne nous auront certes pas épargnés cette année, et puis après ? Il persiste au sein de ce tumultueux printemps de petites perles de beauté indemnes, tout juste prêtes à être observées ou appréciées. Faudrait-il alors se gâcher le plaisir des bonheurs les plus simples jusqu'à glisser vers de sombres contrées ? Oui décidément, ce cher Matisse avait bien raison. Seuls les plus aventureux de l'existence sauraient savourer un instant bucolique avec délectation, là précisément dans l'instant, dans un sourire bref et en un clin d'oeil furtif mais avisé, sans prendre en compte inquiétudes personnelles et autres vastes perturbations...

 

C'est le bouquet !

Roses_rouges___Automne_2011__2_

Roses_acidul_es

Bouquet___3_mars_2012

Bouquet_de_roses_bleues

Le bouquet comme ode à la féminité.
Mille et unes couleurs à l'exquise beauté.
Mille et uns parfums à l'élégance raffinée.
Mais dans l'éclat et la superbe, sommeille cette timide fragilité
Que le temps dévoile par bribes quand elle tente de se cacher.

 

"Mignonne, allons voir si la rose..."

Rose_pascale_orang_e

Rose_rouge___24_mars_2012

1

N_B

Travail saccadé pour romantisme élégamment blasé.
Une variation de roses, d'émotions et d'idées
Transcendant tant la diversité des genres que la pluralité de pensées.


Onirisme poétique... La mélodie de l'orchidée

Orchid_es_bleues

Repérée...

5

Montage_2

Montage_1

... Puis si vite achetée.

On tente la tendance japanisante à souhait,
Les estampes exotiques, la profondeur bleutée,
Pour mieux se noyer dans la frêle puissance d'une éphémère orchidée.

 

Flower Power at home

Graines_de_mini_tournesols

Des graines de mini-tournesols à semer,
Un vert tendre à voir évoluer...

Sunny_goodies

... Et si la main verte hélas, je n'ai point (cf ici)
Ces "fake" plantes Flip Flap devraient palier à mes besoins !
(Ndlr: elles s'agitent sitôt que se dessine un brin de soleil au loin)


"La fantaisie est un perpétuel printemps"

Arbres_en_fleurs__jardin_du_Luxembourg

Cherry_Blossom

Montage_fleurs_et_plantes

Montage_floral

Azal_e

Floraisons printanières et bourgeons de saisons...
Du Jardin du Luxembourg au Parc des Buttes-Chaumont,
Paris l'urbanisée se perdrait-elle en pleine végétation ?

ND_de_Paris_2

ND_de_Paris_5

ND_de_Paris_6

Notre-Dame ne saurait contredire ce romanesque apaisé,
Splendide en ces temps dans sa parure de tranquillité,
Et offre aux touristes ravis et parisiens curieux le spectacle gratuit
D'un vrai et beau cliché sur l'idéal de Paris.

☆ Jolie fin de mois de mai 

-Livy-

Posté par livy_etoile à 08:00 - Instants de vie - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

    Très jolie collection de rose.
    J'aime bien l'orchidée bleu, c'est pas classique.
    Et sinon le geek que je suis apprécie forcément les fleurs Flip flap

    Posté par John C., 03 juin 2012 à 18:22
  • John:
    La fleur "Flip Flap" doit impérativement rester un "must have" pour toi où je ne m'y connais pas ! Et trêve de plaisanterie, feu mon orchidée bleue (hélas) et moi-même te disons merci

    Posté par -Livy-, 25 juillet 2012 à 16:40

Poster un commentaire