Livy Etoile

~ Une pincée de rêve, un soupçon de bonheur ~

04 février 2011

Finesse et légèreté au Pachyderme

Pachyderme

Pachyderme_int_rieur

Pachyderme_int_rieur_2

.

En totale improvisation il y a peu, et guidée par un homologue gastronomique de choix, c'est du côté de République que j'ai atterrie, le temps d'une soirée. Et si, sur cette place parisienne à la faune trépidante, les fast food semblaient assidument me tendre les bras, rivalité de front sur friture lancinante, je les ai lorgnés avec dédain, poursuivant mon chemin pluvieux jusqu'à ce lieu joyeux, jeune et attirant qu'on venait de me conseiller, et dont les stores infinis qui l'ornaient arboraient ce nom si curieux de "Pachyderme".

"Le Pachyderme", oui. C'était bien là un intitulé qui m'avait interpellée puisque que, tout juste avant de savoir que je m'y rendais dîner, le simple fait de passer à côté de la devanture avait attiré tant mon attention que ma curiosité. De la sorte, il était presque limpide pour moi, la façade et l'originalité qu'elle dégageait y étant pour beaucoup, qu'il me fallait y aller. Alors, sitôt franchie la porte d'entrée dans un état d'esprit plutôt bien avisé, l'évidence d'une appréciable soirée me semblait telle que déjà, je potassais dans ma tête, Moleskine virtuel mais si bien cadré, les lignes improbables d'un éventuel billet.

Déception ou révélation ? Qu'en aurais-je donc su ? Mais un futur compte-rendu, plongé dans ce contexte, semblait approprié. Et si j'ignorais encore tout, à cet instant, de ce que ce lieu éléphantesque pouvait bien me réserver, les heures passant ont apporté à mon carnet d'idées de quoi vous fournir à présent un aperçu évidemment fort détaillé de l'une de mes petites découvertes de début d'année.

.

diapo7

.

"Le Pachyderme" est en réalité un concept dynamique et assez peu ordinaire qui, dans la vaste étendue de son lieu, s'amuse à nous perdre d'une salle à l'autre, au gré de la découverte.
Il nous propose en effet, par le biais de sa réputation de restaurant-bar, un mode "plusieurs lieux en un", révélant de la sorte, en plus de sa grandeur inouïe, un cadre pluriel pourvu de personnalités très différentes les unes des autres. On y joue volontiers le cache-cache de la convivialité (façon de parler hein, je sais encore me tenir parfois ^^), se réfugiant alors à droite, à gauche, et jusque dans les moindres recoins du restaurant malin.

Une fois passés la terrasse, toute en verdure et qui doit être bien agréable l'été (mais dont je n'ai hélas pas pu profiter en raison de la météo hivernale), nous voici cernés d'emblée par une thématique éléphantesque aussi incongrue que bienvenue.
Elle se dévoile par bribes dans les petits détails du décor, s'attarde sur les murs et se dessine sur les menus, donnant alors à l'intitulé du lieu toute sa crédibilité, au moyen de ce fil conducteur décalé, surprenant et audacieux.

.

diapo8

.

Sans plus tarder, on passe au "salon". Deux ambiances s'offrent à présent à nous pour profiter de la façon la plus complète qui soit, d'une soirée ou d'un déjeuner prolongé, alliant l'instant détente de l'apéritif aux plaisirs sacrés de la table.

On débute ainsi sans broncher par une touche légèrement dépaysante à la fois lounge et lumineuse (paradoxe, j'adore ^^), très joliment parée de ses fauteuils "club" et de ses décorations exotiques. Confort au rendez-vous, l'endroit est décidément bien sympathique, quelque peu atypique, et tout juste idéal pour prendre un verre, puisque les cocktails notamment, sont à tester... Avis aux amateurs !

Puis, dans une volonté de circuler, on accède, toujours en pleine végétation tropicale, à l'espace d'à côté. Il se veut quant à lui plus tamisé et intimiste, dans l'idée de s'y attabler un moment. Il ne perd en rien cependant son côté cosy, nous révélant ses boiseries et plantes vertes au sein d'un imaginaire ethnique, un peu édulcoré certes, mais tout à fait plaisant.

.

diapo4

 

 

.

Enfin prêts, et parés pour attaquer le repas, le coup d'œil se glisse avec plaisir dans un premier temps vers la convivialité d'un personnel accueillant, décontracté et souriant. Au "Pachyderme" en effet, on prône une jeunesse chic et dynamique, mais qui bien loin de l'arrogance, se met en devoir de nous faire voyager, au moyen de quelques mets, dans une évasion des plus charmantes. De quoi attribuer d'emblée un bon point franchement mérité au service, pour cet instant cocooning irréprochable.

D'un point de vue culinaire, il est également à préciser que le restaurant tend à une gastronomie "World fusion", thématique plutôt en vogue ces derniers temps, et qui consiste à allier des saveurs de divers continents mêlés, parsemant d'épices exotiques et colorées nos plats du quotidien, tout en conservant dans la philosophie de cuisine, une base plutôt européenne.

* * *

Au fil du menu, nul besoin de préciser qu'on s'y retrouve aisément. Le choix, à première vue, semble appétissant et varié, et nous est, de plus, présenté singulièrement sur quelques pages cartonnées "maison", tout à fait charmantes. "Le Pachyderme" est bon joueur et sait en effet parfaitement allier un aspect raffiné à des envies un peu plus roots de pays lointains, pour mieux nous amadouer. Cerise sur le gâteau, ça fonctionne ! Le dilemme de la valse des plats demeure complet mais, chouchoutés par des serveurs et serveuses qui s'occupent de nous à tout moment sans jamais imposer une omniprésence désagréable, c'est fort motivés que l'on peut enfin passer aux choses sérieuses.

* * *

Dans l'assiette, point de déception. La présentation, qui se veut originale et soignée, sait jouer de l'efficacité de son effet premier et, nous laissant sur cette grande impression, nous dépayse définitivement. De son côté, la gastronomie en tant que telle fait mouche, par quelques saveurs et condiments un peu inhabituels qu'on aime à relever au détour d'un met. Le rendu en devient d'emblée très créatif et un peu en marge: on aime ça !

Les plats servis sont, quant à eux, tout à fait corrects sans demeurer exceptionnels.
Il apparaît clairement que ce n'est pas de la grande restauration mais elle se veut néanmoins agréable sans trop en faire, et l'on se plaît à choisir nous même notre accompagnement et à se concocter une petite assiette à l'image de tous nos souhaits, des plus basiques aux plus surprenants. Il en résulte un repas plutôt bon, fort sympathique et attrayant de par sa simplicité même, chichis mis à part, dans l'envie de s'attabler joliment.
En revanche, et parole de fille qui se respecte (mais qui a aussi un très bon appétit ^^), ce n'est vraiment pas assez copieux. Les assiettes sont ici légères et tellement digestes qu'on en redemanderait bien, tant pour les entrées que pour les plats de résistance !
De quoi faire mentir le nom du restaurant pour de bon ;)

* * *

Il est enfin à préciser que le rapport qualité/prix au "Pachyderme " est des plus honnêtes.
Les consommations (cocktails, vin...) font naturellement augmenter l'addition de beaucoup, mais ce n'est pas vraiment une surprise en soi ni un endettement catastrophique. Rien en tout cas, ne prête à s'affoler. Vous pouvez donc y aller en toute sérénité et manger agréablement pour un vingtaine/trentaine d'euros environ.
Un petit plaisir dont il serait alors dommage de se priver ^^

* * *

En bref, "Le Pachyderme", c'est avant tout l'idée d'un petit vaste restaurant, absolument chaleureux et sans prétention, mais où l'on se sent bien et où l'on mange de bon cœur, à l'image d'une jolie sortie parisienne tout à fait charmante pour nos papilles et sans doute un peu moins pour notre foie qui subit l'assaut des délicieux cocktails ;)
A conseiller vivement à tout moment, et sans plus tarder !

* * *

[ Les + ]

La thématique éléphantesque est certes surprenante mais reste à tester pour le côté amusant de la chose, tandis que de son côté, l'accueil, très vivant, jovial et amical nous met d'emblée à l'aise, pourvu qu'on soit jeune et plein de vie !
Les cocktails (incontournables, sincèrement) sont préparés avec soin et jamais ne déçoivent... surtout s'ils sont savourés dans un fauteuil club, histoire de nous la raconter un peu ^^
Quant aux différents plats proposés, ils sont certes appétissants, mais ils donnent surtout envie, de par leur inventivité, leurs intitulés et la façon dont ils sont servis. La présentation joue donc dans le contexte du restaurant un rôle très important.

[ Les - ]

Si l'on cuisine un brin et que l'on s'essaie à des saveurs venues des quatre coins du continent, on pourrait tout à fait reproduire les mêmes recettes à la maison (poisson en papillote, viandes épicées, légumes "vapeur" etc) à peu de choses près, et c'est évidemment dommage d'aller au restaurant pour retrouver des plats relativement simples.
De plus, la terrasse doit sans doute être agréable en été avec son côté plein air, mais pour les non-fumeurs, elle a surtout le don de faire tousser, imprégnant parfois même de son odeur jusqu'à la première salle. Outch !

[ What else ? ]

Il semblerait que le brunch soit à éviter, les critiques négatives fusant de toute part à bien y regarder. Pour ma part, ne l'ayant pas testé "officiellement", je ne me prononcerai évidemment pas, d'autant plus que de toute façon, je n'ai jamais le même avis que les gens ^^
Pour une fois aussi, je ne vous la jouerai pas "résa" à tout prix.
J'ignore, il est vrai, l'organisation du week end au sein même du restaurant, mais je peux vous assurer qu'en semaine, c'est largement jouable, avec une clientèle variée et tonique qui nous épargne un aspect désertique susceptible de nous rebuter totalement, tout en ne nous faisant pas nous sentir comprimés et pressés par le temps.
Pour le reste, je joue la carte de la facilité et vous renvoie au site internet qui vous renseignera à ce sujet sans doute bien mieux que moi, eh oui ;)

-Livy-

Le Pachyderme, c'est où ?
2 bis, boulevard Saint Martin
75010 Paris
Tel: 01 42 06 32 56
Métro: République
--> Le site

Posté par livy_etoile à 08:00 - A table! - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Dans ce cas, retournons-y quand tu veux... Genre maintenant ? Et autant te prévenir que l'excuse du travail un lundi ou du fait que tu ne te situes pas à côté en cet instant présent, ni moi non plus d'ailleurs, ne sera en aucun cas tolérée

    Il y aurait bien deux, trois petites choses à revoir également sur l'organisation. Je devine par exemple, un éventuel mal de crâne bien latent, à vouloir tester tous les cocktails en une seule fois, mais soit. Même pas peur ! ... Surtout qu'il y aura les plats pour éponger tout ça, hû hû ^^

    J'aime bien aussi l'idée du moucharabieh moderne, précisément parce que je n'y avais pas pensé sur l'instant et que cela m'apparaît à présent comme une évidence. La salle de resto' m'est tellement plus plaisante en fait, avec son ambiance confinée et trépidante à la fois !

    Quant au fondant au choco', force est d'avouer que tu es irrécupérable sur ce point et, partant du principe que ça me blase totalement (si si, jusque là), je me reprendrai un autre cocktail pour l'occasion, hips

    Posté par -Livy-, 07 février 2011 à 12:59
  • Ton article m'a donnée une petite faim et surtout une grosse envie de boire un cocktail

    Posté par John C., 07 février 2011 à 21:47
  • Je préconise vivement la deuxième solution pour toi, va savoir...
    Après, si tu veux aussi manger, libre à toi mon geek ^^

    Posté par -Livy-, 08 février 2011 à 13:04

Poster un commentaire