Livy Etoile

~ Une pincée de rêve, un soupçon de bonheur ~

19 juin 2009

We are the 90's! Forever...

We_are_the_90_s

.

"To be free... Or not to be... On s'est promis..."

.

Depuis le temps que j'en rêvais... Eh bien je peux enfin le dire,  je l'ai fait!
Il m'aura cependant fallu un an, un an complet. Un an à saliver devant la thématique de cette soirée au bon goût du temps passé et des années "lycée" sans jamais toutefois m'y aventurer parce que pour un oui ou pour un non, le moment n'était guère adapté.
Ô rage, ô déception? Bien sur que non!
Je ne dis jamais mon dernier mot de la sorte et avec la pression liée au fait que c'était la toute dernière soirée de ce type avant la rentrée, je n'avais plus aucune excuse cette fois de ne pas assister à ce super-évènement adolescent peuplé de vrais adultes bien grands, sans l'appareil dentaire, les grosses lunettes et les pantalons trop courts de nos jeunes années...
Raison de plus pour jouer les bombasses qu'on n'a jamais été à quinze ans et ne pas se priver.

~

Ainsi flanquée de deux amies et d'une voiture qu'on a eu l'audace de perdre dans Paris, nous sommes donc parties d'un bon pied pour l'une de nos fameuses soirée girly mais légèrement modifiée pour l'occasion puisque celle-ci fleurait bon les tubes d'antan et le souvenir de l'ambiance "boum" oublié où parfois même, comble de la contrariété, les parents nous interdisaient l'entrée!
Sauf que cette fois, pas de permission de minuit ni de pleurs à la sortie ("il ne m'a même pas regardé, qu'est-ce que je fais?") et encore moins l'envie de sortir notre journal intime pour l'envenimer de nos douteux écrits...
Juste un délire permanent (Premiers Baisers, Beverly Hills... que du lourd!) qui nous a d'emblée replongé vers des morceaux d'un autre temps, provoquant ces petits bonds systématiques sur le dancefloor et l'envie de hurler des paroles apprises par coeur il y a de cela moultes années. Et tant pis pour notre pseudo maturité!

Des Fugees aux Spice Girls, de Haddaway à Culture Beat, de Nirvana à Offspring (du rock ouiiii, merci!), c'est qu'on n'y pouvait rien faire et même si la fatigue commençait à gagner, il était simplement impossible de résister ou même de se poser quelques minutes, nous incitant ainsi à continuer de danser jusqu'au bout de la nuit.
Il régnait dans l'air comme une odeur de blouson Schott à scratch et de Doc Marteens, de jeans taille haute et de hauts fluorescents dévoilant un petit nombril, accompagnés d'un beat bien reconnaissable façon "Dance Machine" à Bercy. C'est qu'on était téméraire à l'époque, il faut dire aussi que "Dieu nous avait donné la foi" alors évidemment...
Et puis vivre quinze après ce dont on n'avait peut-être pas assez profité au moment importun, c'était simplement de l'ordre de l'inespéré alors j'ai savouré comme jamais, tout en nourrissant l'envie quasi-certaine d'y retourner sitôt la rentrée (scolaire bien sur) passée.

~

Il n'en reste donc que du bon somme toute...
Une ambiance "à la cool", une moyenne d'âge appropriée (la mienne, enfin ^^), une pénurie de gros lourdeaux ou de personnes flirtant avec le coma éthylique, une salle sympathique et aérée avec en prime
DJ Brenda aka Pénélope Jolicoeur derrière les platines.
Et puis surtout, il demeure ce billet, pour quasiment vous donner l'ordre d'y mettre les pieds!
Il ne vous reste plus alors qu'à ressortir le sac Eastpack du panier, vous écrire des mots en rose sur vos agendas chaque année et vous verrez comme on se sent bien dans le passé.
D'ailleurs c'est simple, j'ai tellement désiré cette soirée que je l'ai d'office classée dans la catégorie "Je me culture à Paris" bien que ce choix pourrait sembler contestable en rapprochement avec toute activité intellectuelle au demeurant.
Mais fichtre, on s'en moque pas mal...
Qu'elles ont du style ces 90's! Et dans leur culture sacrée, elles demeurent un mythe intarissable dont je me fais un régal de chaque instant.

-Livy-
(Epuisée - Aphone - Comblée)

Posté par livy_etoile à 08:00 - Je me culture à Paris - Permalien [#]
Tags : , , ,