Livy Etoile

~ Une pincée de rêve, un soupçon de bonheur ~

19 avril 2009

Le Grain d'Orge ou le plat pays à Paris

Graindorge_1 Graindorge_2

Graindorge_3 Graindorge_4

.

Un petit détour, côté gourmandise, par un charmant restaurant parisien que j'ai eu l'occasion de tester il y a quelques mois pour célébrer dignement et autour d'un bon dîner ma vingt-sixième année.
Un restaurant pas comme les autres d'ailleurs que ce "Grain d'orge" (ou Graindorge, c'est selon) car si la façade, plutôt conventionnelle, ne laisse rien entrevoir ou presque de l'endroit, Bernard Broux, chef du lieu, semble avoir mis au placard notre cuisine française habituelle pour se dévoiler d'avantage par la diversité de ses plats inspirés directement de la gastronomie flamande.
Une première pour moi qui pour tout vous dire, ignorais tout jusqu'à présent de ces mets du nord, si ce n'est le traditionnel moules-frites, pas mauvais en soi mais pas particulièrement original non plus ^^

*

De prime abord donc, on est surpris.
Bienvenue chez les Ch'tis me direz vous? Eh bien que nenni!
La décoration du lieu n'a en effet rien à voir avec la cuisine supposée et l'on se retrouve directement plongé dans un univers Art-Déco, très "années 30" au ton un peu bourgeois, tout emprunt de charme et de raffinement. Les lumières sont tamisées en soirée et mettent en valeur une salle qui révèle son côté esthétique de par sa sobriété et sa discrétion. De-ci de-là, quelques petits éléments décoratifs (tableaux, sculptures...) de bons goûts attirent l'oeil mais sans trop en faire, tandis qu'un dégradé dans les teintes de rouge rend d'emblée l'ensemble chaleureux.
Un point important pour une entrée en matière réussie qui se caractérise également par un accueil des plus agréables puisque l'équipe est souriante, avenante et très à l'écoute du client.

*

Première constatation également: le lieu est plutôt calme, chic et paisible (une quarantaine de couverts environ) et attire dans l'ensemble une clientèle posée, pas forcément festive mais surtout avide de nouvelles sensations gastronomiques.
C'est ainsi qu'on se trouve face à une carte variée et alléchante au possible, pour le moins surprenante. En effet, les plats proposés sont a priori singuliers, tant par leurs noms ("Potjevlesh du Chef", "Waterzooï de la mer aux crevettes grises") que par leurs saveurs qui nous dépaysent immédiatement et nous emmènent découvrir le plat pays avec bonheur. Dans notre assiette alors, se dessinent des mets jamais osés auparavant, des mélanges subtils, des légumes inopinés... Bref, une palette grandiose de spécialités des Flandre, totalement inhabituelle pour nous autres parisiens, mais qui mérite assurément d'être testée et approuvée en même temps que le réel effort de présentation qui s'offre à nous, avec la jolie valse de l'arrivée des plats.

*

Ici donc, on déguste, on prend son temps, on apprécie. Il faut être un brin gourmet et un soupçon curieux naturellement. Oser et puis tester. Et si quelques idées reçues sur la gastronomie du ch'nord auraient bien pu restées gravées longtemps dans nos esprits (trop lourde, peu raffinée, très garnie, ultra-copieuse), le Graindorge, de par la finesse de sa cuisine, nous enlève d'emblée ces préjugés, laissant à nos papilles un libre-arbitre qu'elles apprécieront à coup sur, au beau milieu de plats savoureux et relativement bien dosés.

*

De mon côté alors, nulle déception et que des bonnes surprises au fil du repas et de mes découvertes. On est étonné de l'entrée au dessert par l'imagination évidente dont fait preuve le chef sur une cuisine typique, mais sans pour autant tomber dans la démesure ni le trop plein d'originalité un peu forcé qui fait qu'on n'y comprendrait plus rien.
Alors je ne vous ferai pas l'historique de tous les plats goûtés ou dévorés (quoique ^^) mais j'ai particulièrement aimé le dessert, un café liégeois "à ma façon" et qui n'avait absolument rien à voir avec tous les cafés liégeois que j'avais pu déguster jusqu'alors, de par son goût, sa texture et ses ingrédients sans doute tenus secrets, me laissant pantoise.
Il ne faut pas oublier non plus que tout, dans ce lieu, contribue à se sentir extrêmement bien, choyé, considéré, que ce soit au sein de notre repas que pour l'ensemble de la prestation et avouons que la perspective de se faire chouchouter l'espace d'une soirée tandis que notre petit ventre s'émerveille n'est pas désagréable du tout!
Par ailleurs, le côté intimiste de l'endroit n'est pas sans rappeler les petits restaurants de province ce qui, à deux pas de la place de l'Etoile, ajoute un charme supplémentaire qu'il serait dommage de ne pas évoquer.

*

[ Les +]

Cette thématique de cuisine des Flandre est évidemment un "plus" dans la mesure où, n'étant pas habitués au menu proposé, cela crée une curiosité évidente qui nous met de suite en appétit et qui, par dessus tout, ne nous déçoit pas.
Cerise sur le gâteau, l'équipe s'adapte facilement aux goûts du client et modifie menus et garnitures à volonté, sur simple demande, et toujours avec le sourire. Un vrai plaisir donc et qui permet de se sentir d'avantage à son aise.
Le restaurant possède par ailleurs un impressionnant choix de bières (on est dans le Nord, que diable!), de qualité qui plus est et à tester de toute urgence même si vous raffolez du vin car le contraire serait bien dommage.
Enfin, j'ai pu observer dans l'ensemble un bon rapport qualité/prix au niveau des menus proposés. (Comptez environ 30 euros).

[ Les - ]

A la carte, les prix flambent tout de suite beaucoup plus. Il faut compter en effet une cinquantaine d'euros minimum pour un repas complet et l'addition augmente sévèrement sitôt qu'on y ajoute les boissons. Or, dans ce genre de restaurant où les papilles sont reines, force est d'admettre qu'on n'agrémente pas notre assiette par une carafe d'eau, en général...
J'ajouterai à cela le cocktail maison proposé avec les amuse-bouches qui est certes très bon et propose des saveurs nouvelles attrayantes (il nous sort du traditionnel kir) mais qui coûte malgré tout dix euros. Outch, ça fait mal!

[ What else? ]

Optez pour le Graindorge d'avantage pour vos soirées en amoureux, vos petits instants magiques à fêter ou vos dîners d'affaire que vos grosses fêtes bien arrosées et qui font du bruit entre amis, ce sera plus approprié.
Exit aussi la jeunesse avide d'un gros steak frites ou de nourriture basique, le lieu est surtout intéressant pour peu qu'on recherche un réel intérêt gastronomique en se rendant au restaurant.
D'autre part, la réservation est fortement conseillée une fois encore,
mais vous vous en doutiez.
Et enfin, le restaurant, tout timide qu'il est, se dissimule dans une minuscule rue de Paris alors passez vite le mot et allez en juger par vous-même. Vous verrez que vous ne serez pas déçu car c'est une très bonne adresse!


-Livy-

Le Graindorge, c'est où?
15, rue de l'Arc de Triomphe
75017 Paris
Tel: 01 47 54 00 28
Métro: Charles de Gaulle-Etoile

Posté par livy_etoile à 08:00 - A table! - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Miam - Miam rien que d'y penser. J'avais beaucoup aimé.

    Posté par John C., 19 avril 2009 à 20:25
  • On peut y retourner si tu veux?!

    Posté par -Livy-, 22 avril 2009 à 00:37

Poster un commentaire