Livy Etoile

~ Une pincée de rêve, un soupçon de bonheur ~

05 avril 2009

Comment rire avec Google?

Google

Je n'avais jamais encore évoqué la question jusqu'alors mais je dois bien avouer que la façon dont certains de mes lecteurs involontaires tombent sur mon blog par le biais de leurs recherches Google me laisse parfois dans un état de perplexité des plus intenses.
Et si je les imagine bien déçus soudain de ne pas obtenir de réponses pertinentes à des questions qui le sont encore plus et de quitter ledit blog à l'arrachée, ces chers lecteurs présentent au moins l'avantage de me faire sourire sitôt que je m'en vais faire un tour du côté des mes statistiques et par conséquent, de mes mots-clés.


@

Que ce soit bien clair, autant vous dire que dans mes mots-clés (comme dans ceux de n'importe quel bloggeur d'ailleurs), on trouve de tout et n'importe quoi. Et curieusement, c'est le "n'importe quoi" qui prédomine... Allez donc savoir pourquoi, j'aime ça!
En effet, outre une bonne partie tout de même de choses sensées en adéquation avec la thématique de mon blog et de mes billets (musique, cinéma, littérature, poésie, mode, gastronomie, geekeries, internet...) et mes fabuleux amis qui ne se souviennent jamais de l'adresse exacte de mon blog et qui tapent "Livy Etoile" inlassablement sur notre moteur de recherches favori, j'ai de quoi m'interroger sur la vie cachée de mes supposés lecteurs et dans un sens, ça m'effraie tout autant que ça me fascine. Au final, à défaut d'avoir une foule de commentaires, j'ai parfois de bien curieuses visites, plutôt intrigantes à dire vrai, et qui me permettent ainsi de mieux cibler tant les sujets qui plaisent au lectorat que les mots que je devrais peut-être employer avec plus de modération afin d'éviter des recherches Google un peu trop incongrues...
(Et ce n'est pas cet article qui va arranger les choses, diantre!)

@

Je m'étonne par exemple que mon "billet à succès" le plus lu et le plus demandé soit celui concernant la collection 2008 de J.C de Castelbajac et la fameuse robe "smiley" portée par Yelle dans un de ses clips, bien avant les tests de l'Iphone, de Guitar Hero sur DS ou du Wii Fit qui eux, à ma grande surprise, n'arrivent qu'en troisième position.
Je m'amuse de voir comment les sms secrets de monsieur Lâm prennent de l'ampleur chaque semaine d'avantage, l'attrait de mes lecteurs pour les répliques de Barney Stinson dans How I met your mother ou encore combien mes lecteurs sont curieux, sans même me le dire les cachottiers, de découvrir chaque mois mes nouvelles playlists, bien plus en tout cas que la vie privée de mes plantes vertes, ça alors qui l'eut cru?
Quelle honte tout de même, et comme je suis déçue! ^^
Enfin, je m'aperçois qu'il y a dans les parages un lectorat plutôt féminin si j'en juge du moins (et c'est mal de juger...) par les statistiques attrayants de mes billets concernant la mode ou la beauté principalement ainsi que ceux qui dévoilent subtilement quelques bribes de ma petite vie en mode "journal intime".

@

Mais en dehors de ces vagues histoires de stat' et parce que le but premier n'est pas celui-ci, j'ai fait de bien étranges découvertes grâce à mon blog...
Il existe par exemple des gens qui vraisemblablement -et je l'ignorais jusqu'alors- voient des étoiles partout et se trouvent dans l'obligation de les mettre dans tout contexte possible et imaginable, me faisant ainsi payer cher le choix de mon titre qui à la base n'était juste qu'une simple référence au Petit Prince de Saint-Exupéry.
"Pompier étoile" qu'ils ont même tapés sur Google avant de tomber sur mon site les bougres. Devrais-je me sentir concernée? M'en inquiéter?
Je sais aussi apprécier les poètes de comptoir qui, de phrases en phrases, partent dans des envolées lyriques tout bonnement hallucinantes pour ce qui était sensé n'être qu'à la base de simples recherches Google  et qui dérivent tant et si bien qu'on n'y comprend plus rien (j'avoue que je les aime bien ceux-là, ils m'attendrissent tout particulièrement même si la méthode booléenne, ils ne connaissent pas!). Sans compter les pauvres ères en manque de conseils ménagers avisés ("bouloches pull cachemire que faire?") et qui, de toute évidence, se sont trompés de blog quand on sait à quelle point je suis médiocre dans ce domaine mais qui persistent quand même, jolie performance.

@

Et puis il y a "eux". "Eux", ce sont tous les autres, les petites parcelles d'humour qui me glissent un sourire aux lèvres quand le coeur n'y est pas et me donnent l'envie de continuer mon blog bien malgré moi. "Eux", les mystères d'internet, les énigmes de la toile, les pervers virtuels, les extravertis refoulés, les timides défoulés, les névrosés qui s'ignorent, les dépressifs heureux, les gens normaux qui s'encanaillent, les terreurs des forums, les camionneurs qui s'ennuient, les mères au foyer en manque de sensations fortes, les provinciaux qui habitent loin, les parisiens qu'on n'a pas qu'en journal, les touristes hasardeux et peut-être même les modasses aussi paumées que moi.
Eux quoi. La foule. Les gens. Il ou elle. Moi. Des gens croisés dans le métro ou dans la rue peut-être. Tout le monde. Et qui soudain ont été gagnés par une sorte de folie douce, de folie furieuse, de lapalissades incontrôlées, de questions bateaux que moi aussi j'aurais bien pu poser sur un coup de fou ... de fantasmes inavoués, inavouables, peut-être pire encore.
Eux, la vie, la vraie, légère ou tordue, et toute perdue au sein de ce microcosme qu'est Internet.
A eux, les gaffeurs, les vicieux, les intriguants, les intrigués, les Cindy Sander et les autres, j'ai eu envie de répondre, par humour, ironie ou véracité parfois, mais surtout pour les remercier de ces grands moments de bonheur et de sincérité.

Eux, on les nommera le "Top Ten" des incontournables.
(parce qu'on la fait façon Nouvelle Star ^^)
Et voici donc en avant-première les morceaux choisis des mes incontournables les plus récents.

@

Partie fine de cul à trois en Sologne
Un remake de Eyes Wide Shut en Sologne? A trois seulement, ça fait limite "petit joueur" quand même. Enfin, pourvu que votre fine équipe ne croise pas de sangliers... Mais si t'es SM, une bonne famille de hérissons fera l'affaire!

.

Bouffeur de gros seins
Je fais du 85B, je sens que ça ne va pas te plaire du tout... et puis changer d'expression ne serait pas une mauvaise idée parce que là, c'est l'anti-glam' poussé à son paroxysme!

.

Vilaine coquine sexy sur Dailymotion
Et si tu allais directement sur Dailymotion, elles ne seraient pas plus simples à trouver, tes vilaines coquines sexy? Miam.

.

Où me procurer robe smiley Yelle Castelbajac?
Chez Castelbajac? Eurêka!

.

Définition séductrice en diable
Eh bien ça, c'est tout moi après quelques verres ^^
Comment l'as-tu su, lecteur?

.

Comment enlever tâches d'autobronzant?
Toi aussi tu cherches toujours?
Reviens vite me voir quand tu auras la solution, je suis intéressée.
NB: L'exfoliant fonctionne... un peu.

.

Photos gratuites de pucelles nues aux gros seins
(ndlr: avec les fautes, ça donne: "photaux gratuit de pussel nue au gros sein")
Pucelle, nue, et gros seins. Tu ne serais pas un peu trop exigeant toi par hasard?
Ca mériterait bien une petite fessée ça ^^

.

Pliage de Longchamp oui mais comment les plier?
Ah ah ah, plier un Pliage... Je sais bien, se moquer, c'est mal.
Alors un conseil: achète-toi donc un Lancaster ;)

.

Je veux être Yelle
Et moi la reine d'Angleterre. Mais le divan d'un psy pour commencer, ça peut le faire et puis c'est confortable.

.

Bons réduc monsieur Lâm
Eh bien j'sais pas moi, c'est pas marqué sur mon front non plus, alors tu vas sur le blog de Lâm, et tu lui demandes la charité par exemple...
Bip!

@

Novateur, ce billet ne l'est point au sein de la blogosphère, oh que non, mais qu'importe!
Il est truffé d'humour et dans un sens, il me semble que c'est déjà bien assez.
On se refait donc une nouvelle tournée une prochaine fois j'espère,
Et toute parsemée de petites phrases savoureuses comme je les aime à vous confier...
Amis du jour, bonjour!

-Livy-

Posté par livy_etoile à 08:00 - Vague de folie - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Perso mon préféré c'est : "photaux gratuit de pussel nue au gros sein"

    Posté par John C., 05 avril 2009 à 20:47
  • Ce ne serait pas toi qui l'aurais écrit par hasard?
    Ah je te taquine John mais j'avoue que parfois, j'aimerais bien connaître l'identité de mes lecteurs, j'te jure!

    Posté par -Livy-, 05 avril 2009 à 21:05
  • Ton billet m'a bien fait rire et surtout il me parle beaucoup ! Une petite expédition du côté des mots-clés est toujours fascinante ! Rien qu'aujourd'hui j'ai eu "vilaines filles blanches" d'un internaute ivoirien, et "après le sushi je m'endort" (je te laisse la faute d'aurtaugraff en prime !)
    Chaque jour, je me dis qu'on est vraiment entouré de tarés !

    Posté par Emma, 06 avril 2009 à 18:39
  • J'avoue, tes lecteurs anonymes ne sont pas mal non plus dans leur genre
    Et avec les fautes en prime, c'est un vrai délice.

    C'est qu'on est toutes concernées par nos curieux mots-clés! Mais je l'admets, j'adore prendre la chose à la légère parce que soyons honnêtes, c'est à mourir de rire la plupart du temps ^^

    Posté par -Livy-, 13 avril 2009 à 07:49

Poster un commentaire