Livy Etoile

~ Une pincée de rêve, un soupçon de bonheur ~

07 février 2009

Geekeries rétro, Goodies and co

Je m'accorde en ce moment-même le privilège d'une retombée en enfance par le biais de ma "geek attitude" de l'époque 80's/90's, autrement dit, la période magique et bénie de la 2D.
En effet, absolument pas concernée par la pseudo guéguerre Playstation 3 vs Xbox 360 et encore moins par les jeux respectifs de chacune des deux consoles, je me replonge pour ma part jusqu'au cou dans l'univers Nintendo "old school" que j'ai, semble-t-il, jamais vraiment abandonné.
Ce n'est certes pas une surprise pour la propriétaire de Wii et de DS que je suis d'évoquer Nintendo en matière de jeux vidéos mais soyons clair:
"Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître."
Alors pas de Guitar Hero pour l'occasion, ni de lapins crétins, ni de Wii fit.
Rien.

.

Game_boy

Non,  moi en ce moment, j'ai mis ma DS au placard pour jouer à la Game Boy. Attention hein, pas la Game Boy Advance, ni même la Color, elles seraient bien trop d'actualité.
Moi je joue à la Game boy collector, la vraie, l'unique, première du nom. Vous savez, celle en forme de brique, grise et énorme, mais avec un tout petit écran jaunâtre qui ne connaissait pas le rétro-éclairage.
Une merveille, petite perle des collectionneurs, et qui m'a laissé un souvenir d'enfance tellement impérissable que je nourrissais presque l'envie de me la procurer sur e-bay...
Et puis par chance, la semaine dernière, on me l'a prêté.
Tout arrive, c'était inespéré.
Grand moment de nostalgie ces derniers jours donc, vieillesse à l'appui. Oui car si ma mémoire est sélective, la date de la console elle, l'est un peu moins. 1989 qu'il est écrit dessus et autant vous dire que ça m'a fichu un sacré coup de vieux.
Et puis, moment tant attendu, s'en est enfin venu le temps de jouer comme il y a vingt ans, les grosses cartouches de jeux à enclencher, le petit "bip" familier quand on allume la Game Boy, les piles qu'on n'a de cesse de changer, les graphismes pixellisés que vous n'en avez même pas idée.
Bref, du bonheur à l'état pur que je me suis dit, avec un sourire béat.
Alors j'y ai passé une nuit blanche, exclusivement blanche et même le restant de la matinée.
Marioland, Wario, Astérix, Roger Rabbit, tout y est passé... surtout ma santé!
Oui parce que j'avais oublié à quel point jouer dans des conditions aussi précaires était source de moultes soucis. Entre la petitesse de l'écran, les graphismes peu aboutis, les bugs à répétition, le manque d'éclairage et la maniabilité contestable, j'y ai donné de ma personne, fonçant tête baissée sur le chemin de la migraine, de la tension ophtalmique et de l'insomnie.
Pire encore, je me suis révélée en tant que joueuse des plus médiocres en proie au terrible souci de ne parvenir à distinguer aucun des ennemis.
En somme, j'aurais mieux fait de ne pas la tester de nuit!
C'est assez incroyable au final de me dire que j'y ai passé des journées durant mes jeunes années, à jouer au summum de la modernité et que maintenant, cette console lourde comme un parpaing arriverait presque à me faire crever...
Alors voilà, la moralité de l'histoire est que je joue aux dinosaures avec le digne ancêtre de ma DS, que c'est un grand moment d'émotion et que ça me plaît bien au fond. Mais j'ai hélas sans doute un peu vieilli et puis c'est moche à dire, mais je crois qu'on s'habitue un chouïa trop vite aux nouvelles technologies ^^

.

.

nes snes

N'ayant pas dit mon dernier mot sur le trip "old school" cependant (n'avais-je donc jamais précisé combien Super Mario Bros 3 était mon jeu préféré?), je m'offre le luxe de pouvoir m'adonner très occasionnellement aux joies de la Super Nes et de son Super Mario All Stars mythique parce que jouer sur la télévision, c'est déjà nettement plus abordable, même si Super Nes au quotidien je ne possède pas.
Pixellisée toujours et en 2D ça va de soi, j'en trouverais presque ça effroyablement sympa.
Alors je reprends les commandes des bonnes vieilles manettes à l'ancienne, je décide de choisir Mario plutôt que Luigi et puis c'est parti!
Les boutons multicolores m'emportent dans les nuages, je file droit sur un Koopa, m'engouffre dans le premier tuyau venu, évite une plante carnivore, saisis un up au passage et casse cette brique-point-d'interrogation qui fera de moi un raton-laveur.
Une étoile au vol... je suis invincible.
Dans mon champs de vision, des champignons. Dans mes oreilles, les petites musiques accrocheuses made in Nintendo qui me font évoluer de scènes d'action en forteresses. Je massacre du fantôme, affronte le désert, le verglas et même quelques poissons-chats. Le boss de fin fait son apparition, il n'aurait pas du...
Peach est sauvée, et Toad m'envoie des messages en japonais sous-titré anglais,
Je crois bien que j'ai gagné.
Finalement, le temps est peut-être passé trop vite au pays des geekeries mais les scénarios colorés et fleuris, eux, ont à peine vieilli.
Je me retrouve propulsée quinze ans en arrière sur le sentier de ma mélancolie et c'est rudement bon.
Vingt ans même, ce serait bien.
J'imagine la scène. Ce moment précis où la Nes faisait fureur, que j'abîmais mes petites mains d'enfant sur les vilaines manettes rectangulaires des heures durant et que ladite console ne trônait pas encore dans ma cave, majestueuse de poussière.
A cette époque, je chantais la musique de Tetris à tue-tête, espérais me transformer un jour en Pacman, défiais mon entourage à Bomberman et ne jurais que par Donkey Kong. Je commençais à découvrir Mario avec toute la passion que ce jeu déclenchait en moi et arborais fièrement mon super pistolet laser pour mieux shooter du canard dans Duck Hunt.
Les cartouches de jeux avaient la taille des VHS et comble du comble,  je trouvais ça joli.
Aurais-je alors pu envisager ne serait-ce qu'un instant, l'existence future de la Wii, de la DS, du tactile ou des circuits miniaturisés?
L'évolution a sans doute du bon oui et pour reprendre une phrase bien connue, on n'arrête pas le progrès, mais dans un grand élan de solidarité vis à vis des temps révolus, je garde mon encombrante, très encombrante Nes comme une précieuse relique des geeks authentiques du passé. Sans doute parce que j'assume pleinement ma trop grande sensibilité. Et surtout pour ne jamais oublier que ça a bel et bien existé.

Et sinon, je vous parle de l'ordinateur Amstrad ou vous avez compris toute la puissance de ma nostalgie? ^^

.

GOODIES

En vrac, mon 26 ème anniversaire fut éclairant au sens littéral du terme et j'ai pu noter entre de nombreux autres présents fort sympathiques (oui j'ai été très gâtée, je le confesse) quelques bons gros cadeaux de geekette dont je souhaitais vous faire partager l'existence.

A l'image de mon pseudo étoilé et de mes rêves infinis, une petite lampe LED en mode aléatoire est venue parsemer mon univers imaginaire de couleurs chatoyantes...

Tit_toile Tit_toile_2 Tit_toile_3

.

... et une mini "Living Colors" d'un blanc épuré, la petite lampe magique de Phillips, trône à présent dans mon salon, entraînant dans son sillage une ambiance high-tech à la fois belle et sobre, d'une féminité assurée.
De quoi peaufiner en douceur ma déco d'intérieur dans ce même état d'esprit zen et girly qui me taraudait lorsque je me suis installée ici.

DSC00692 DSC00693

Living_colors_2 Living_colors

.

Pour parfaire le tout, un écran LCD devrait bientôt faire son apparition dans ma petite maison,
Et c'est en quittant mon vieux combi TV-magnéto que je moderniserai un brin mon horizon.

-Livy-

Posté par livy_etoile à 08:00 - Sometimes Geek, Always Chic - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • moi je suis une bille en jeux vidéos mais j'aime bien de temps en temps
    marjolaine

    Posté par musy, 07 février 2009 à 11:31
  • Que de souvenir en effet même si je n'ai jamais eu toutes ses consoles (je jouais chez les copains). Moi j'ai eu une gamegear et après on étais déjà à la playstation.

    Ça a quand même pris un coup de vieux.

    Posté par John C., 07 février 2009 à 20:01
  • Quel billet plein de souvenirs ! Donkey Kong, Duck Hunt (putain Duck Hunt ! !) et bien sûr Mario, ses tuyaux, ses étoiles, ses champignons ! C'est tout un monde qui a également bercé mon enfance mais que j'adore toujours aujourd'hui. Pour prouver que je suis quand même un peu à la page malgré tout, j'ai moi aussi une Living Colors dans mon salon et je l'aime d'amour ! Tu as eu de jolis cadeaux !

    Posté par Emma, 10 février 2009 à 17:30
  • Ah ça me rassure, je ne suis pas la seule vraisemblablement à partir dans quelques délires nostalgiques ^^
    (eh oui, Duck Hunt... tellement bon!)
    Il plane dans l'air un p'tit parfum des 80's/90's, et ça n'empêche pas d'être à la page, heureusement

    John:
    Une game gear, n'est-ce pas cette immense console portative noire de chez Sega (c'est plus fort que toi), avec le très complexe Echo the dolphin en jeu culte?
    Si tel est le cas, ça ne nous rajeunit définitivement pas!

    Posté par -Livy-, 10 février 2009 à 23:32

Poster un commentaire