Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Livy Etoile
29 août 2008

Insomnies animalières

Mouton_aux__toiles

.

.

Un mouton, deux moutons, trois moutons...

Un mouton, deux moutons, trois moutons...

.
.

Dois-je les compter, les dessiner?
Les mettre en cage ou les élever?
.

*
.

Je ne parviens pas à dormir
Et regarde un clair de lune absent.
Dehors, il fait nuit noire,
Dehors, je contemple les toits de Paris
Et leurs ombres, et leurs mystères
Et c'est beau, tout simplement.
.

Des souvenirs, bien lointains déjà, resurgissent.
Perdue dans des pensées d'une autre époque
Je regarde un avenir improbable se dessiner,
Un brin de nostalgie tendu vers le passé.

.

*

.

Une mélodie toute jolie s'éparpille dans de frêles notes sur un piano
Tandis que je laisse aller mes doigts sur l'instrument de ma mélancolie,
Tout doucement
Et qu'au sein de quelques réminiscences,
Un film, Little Miss Sunshine, brille dans toute sa splendeur.
La magie opère,
L'insomnie persévère...

.

*

.
L’endormissement,

C’est se laisser aller

Ne plus penser à rien

Se faire bercer par son inconscient
Et se détendre tout calmement.

Seulement je ne sais pas faire cela…

.

*

.
Je sais juste faire entrer en moi des flots dévastateurs de pensées

Qui tourbillonnants m’envahissent

Et s’emparent de mon être

Dans des angoisses infernales.

Je sais passer des nuits blanches sans ciller

Ecrire sans m’arrêter
Prendre ma guitare et jusqu'au petit matin jouer
Vivre un peu trop dans le passé

Mais assurément pas dormir sans penser.

Je sais m'empiffrer de sucreries pour combler des manques

Me scotcher à Histoires Naturelles pour m’hypnotiser

Passer des coups de téléphone en pleine nuit

Mais le sommeil toujours reste mon pire ennemi.

Les moutons n’y changent rien

Même si j’aimerais bien.

.

*

.

Alors, j’ai décidé de changer de méthode

D’en prendre une, radicale

Un peu drôle, un peu décalée

Parce que ça égaye les idées !

Ce soir,
Je bouscule mes idées préconçues
Et puis je compte les zébus…

.

Un zébu, deux zébus, trois zébus…

Un zébu, deux zébus, trois zébus...


.

Le changement paraît amusant

Et je suis tellement douée en matière de documentaires animaliers

Que je ne sais plus du tout à quoi cet animal saugrenu ressemble vraiment !
.

Un zébu, deux zébus, trois zébus…

.

.
L'idée me plaît bien, elle est farfelue.
Les zébus règnent en maître
Et hop! Voici que tous mes moutons ont disparu.

Le temps d’essayer de mémoriser la tête qu’ils ont, ces zébus là,

Que Morphée, mon dieu magicien, m’a déjà emporté dans ses bras (baraqués ?)

.

*

.

Fin de l'histoire
Je retourne me coucher.

-Livy-

.

BONUS
--> Aaron - Lili <--

Ou la mélodie d'une facette du bonheur...

Publicité
Commentaires
Publicité
Livy Etoile
Archives
Publicité