Livy Etoile

~ Une pincée de rêve, un soupçon de bonheur ~

28 juillet 2008

Lectures estivales et dérivés

Légères, les lectures de vacances nous poursuivent à la plage, sur un petit banc au bord d'un chemin de campagne ou lors d'une veillée sous les étoiles, confortablement installé dans un fauteuil en osier...
Elles sont les compagnes fidèles de parisiens en manque d'exotisme estival flânant dans les parcs publics et autres solitaires des bords de Seine.
Elles accompagnent les éléments et les subliment sans le savoir.
Elles imprègnent l'air de leurs mots simples et tendres et virevoltent, dociles et enivrantes, pour mieux nous envoûter.
Elles font la guerre aux ouvrages sérieux et complexes qui ont peuplé d'un trait toute notre année littéraire et nous assaillent vivement d'un brin de folie tant et si bien qu'on s'en délecte d'avance.

Elles, ce sont de petits livres de poche où se glissent un grain de sable malin, une pâquerette, un pétale de géranium ou une date et un prénom griffonnés dans un coin.
A l'intérieur, quelques dessins gribouillés à la va-vite et de petites phrases surlignées à presque pouvoir les ressortir un jour en société si dés septembre, on n'en avait pas déjà oublié et les mots et le sens.
Oui, les lectures d'été sont le symbole d'une évasion et d'une agréable subtilité, futiles parfois mais toujours plaisantes, butinant de rêves en rêves, étendus pêle-mêle, dans un monde où l'on ne prend pas toujours le temps de rêver.
Et à mille lieues de tout ce que la société peut avoir de compliqué, j'opte pour quelques ouvrages qu'il fait bon lire ou relire quand les gens ont déserté votre quartier et qu'il ne reste plus que vous, perdu quelque part dans un coin de la Terre, solitaire mais content de l'être, amoureux des mots et des pages jaunies, en plein mois de juillet ou bien d'août...

*

Liste non exhaustive de quelques livres pour les vacances

.

Les_vacances_du_petit_nicolas

Les vacances du Petit Nicolas de Sempé et Goscinny
Parce que les aventures de notre Nicolas préféré sont évidemment incontournables (on le savait déjà) mais que si elles répondent en plus à la thématique des vacances, il serait dommage pour nous de se priver en pleine période estivale des anecdotes désopilantes et incongrues de notre héros, faussement naïves et toujours savamment décortiquées/illustrées/interprétées par nos deux talentueux auteurs, le tout dans une bonne dose de rigolade, ça va de soi!

.

Chagrin_d__cole

Chagrin d'école de Daniel Pennac
Parce que "youpi!youpi! l'école est finie!" mais quand c'est Pennac qui s'y colle et la décrit avec justesse et sincérité, dans la peau du cancre de service de surcroît, c'est encore mieux dit et les lecteurs en sont ravis. Et si le livre ne dévoile pas de l'école son meilleur aspect voire la critique ardemment parfois, il n'en demeure pas moins tendre et savoureux de par ses bons mots et son style à part, dans un délice d'humour et de souvenirs.

.

L_amour_dure_trois_ans

L'amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder
Parce que le format du livre, tout petit ou presque, est idéal pour notre sac de l'été, que les phrases sensées et percutantes fusent tout du long à un rythme effréné qui nous enchante, que le cynisme remixé à la sauce de l'ironie est un excellent mélange pour que l'ensemble captive et que globalement, on dévore le roman avant même d'avoir pu constater que c'est vrai, l'amour en vacances ne dure assurément pas trois ans mais bel et bien trois jours!

.

Chaque_femme_est_un_roman

Chaque femme est un roman de Alexandre Jardin
Parce que le titre, mystérieux et joli à la fois, provoque une irrésistible envie de lecture d'autant plus que le livre est une sorte de suite des aventures autobiographiques de l'auteur, que l'on est évidemment curieux d'en savoir plus et que le sieur Jardin se montre ici dans un registre tout autre de ce à quoi il nous avait habitué avec ses romans précédents, moins "romantique" peut-être mais beaucoup plus sombre cette fois, développant ainsi chez nous un intérêt nouveau pour son oeuvre.

.

Je_voudrais

Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part de Anna Gavalda
Parce qu'un recueil de nouvelles est un indispensable de l'été et que celui-ci, simple et beau, jolie version de la vie quotidienne et des émotions partagées qu'elles soient tristes ou malicieuses, est une mine d'espoir, de simplicité et d'humour et témoigne du talent de son auteur dans toute sa splendeur, loin de ses derniers ouvrages nettement moins accrocheurs et d'un aspect "fleur bleue" qui à la longue nous lasse un peu.

.

Saga

Saga de Tonino Benacquista
Parce qu'à l'heure d'été où les séries télévisées et autres sitcom fleurissent sur le petit écran, la thématique ne peut que plaire aux concernés, d'autant plus que, conformément à son auteur, elle est traitée avec drôlerie et légèreté, autour de personnages loufoques mais plus encore attachants, le tout enrobé dans une histoire bien pensée dans laquelle on ne peut que se laisser entraîner et surtout s'y plaire.

.

Paroles_de_Pr_vert

Paroles de Jacques Prévert
Parce qu'affectionnant les bons mots, ce livre incroyable de justesse et de sincérité, dur parfois, agaçant un peu aussi, mélancolique souvent, touche autant qu'il réconforte dans sa verve poétique et la beauté de ses propos, emprunts d'une oralité sans limites et d'un talent sans cesse renouvelé. Du grand art et du génie pour un recueil de textes léger en apparence mais doté d'une incroyable profondeur de réflexion à laquelle nul n'est resté insensible jusqu'à aujourd'hui.

.

L_alchimiste

L'alchimiste de Paolo Coelho
Parce qu'il y a quelque chose de mystique dans cet ouvrage qui nous évade déjà rien qu'à l'évocation de cette quête si mystérieuse du héros Santiago à la recherche d'un trésor et qui et nous offre, sans bouger, un véritable voyage existentiel et spirituel, peuplé de petites phrases magiques et de mots bien assortis. Initiatique et beau, le conte se laisse apprivoiser et surprend autant qu'il décontenance, autour d'une thématique philosophique certaine.

.

Manuella

Manuella de Philippe Labro
Parce que toutes les adolescentes et celles qui l'ont été un jour peuvent se reconnaître dans l'héroïne, en pleine phase de réflexion à mi-chemin entre l'enfance et l'âge adulte et torturée par des questionnements sur l'amour, les études et la vie, tout simplement. L'écriture fluide et agréable du roman est une belle performance de la part de l'écrivain qui a su endosser parfaitement le costume de l'ado au féminin avec beaucoup de finesse et de subtilité.

.

La_gloire_de_mon_p_reLe_ch_teau_de_ma_m_re

Souvenirs d'enfance de Marcel Pagnol
Parce que les lectures estivales et ensoleillées ne seraient rien sans les trois (ou quatre si l'on inclut Le temps des amours) ouvrages autobiographiques retraçant l'enfance de Pagnol qui sont à elles seules le reflet d'une époque, d'un état d'esprit et d'un passé plein de chants et de poésie où les mots se suivent dans une douce nostalgie, décrivant à merveille les lieux et instants de vie du petit Marcel, pétillant de vie au sein de sa Provence bien-aimée. A presque entendre les cigales chanter et sentir le thym se dévoiler à nos sens au détour d'un passage, d'une description, d'un mot...

*

... Peu de cohérence dans cette liste mais un plaisir certain à me plonger tête la première dans ces pages imprimées qui sentent bon les longues journées d'été et les souvenirs de lectures d'antan et qui me laissent vagabonder au gré de mon imagination, dans des contrées que je n'ai de cesse d'explorer...

-Livy-

Posté par livy_etoile à 08:00 - Je lis, tu lis, il lit... - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • j'ai bien aimé manuela, saga, les vacances du petit nicolas (j'adore les dessins!)
    biz
    marjolaine à paris jusqu'à samedi matin

    Posté par musy, 28 juillet 2008 à 20:28
  • Je sais pas pourquoi j'ai pas accroché avec le petit Nicolas.
    Après comme tu sais je suis pas un littéraire ni un grand lecteur.
    On m'a offert "Chagrin d'école" à Noël et Honte sur moi j'ai toujours pas commencé.
    J'aimerai bien lire "l'amour dure trois ans" car j'aime beaucoup l'auteur ... tu me le prêtes ... Encore NON ...

    Posté par John C., 29 juillet 2008 à 02:21
  • L'amour dure 3 ans est un très bon Beigbeder (sachant que cette affirmation est un peu un pléonasme en soi). J'avais bien aimé Chagrin d'Ecole mais, comme souvent les Pennac, j'en garde très peu de souvenirs hormi "j'ai bien aimé".

    Et je suis en plein dans l'Alchimiste moi aussi - Jung aurait parlé de synchronicité - et je conseille la lecture du Prophète de Gibran pour enchainer là dessus (les fans de l'Alchimiste salueront le clin d'oeil, ses détracteurs hurleront au plagiat. Quoiqu'il en soit, il est bon de l'avoir lu aussi et de se faire sa propre opinion)

    Posté par Paul le baron, 29 juillet 2008 à 09:51
  • Musy:
    En même temps, Saga, c'est un peu toi qui me l'as fait connaître

    John C:
    Oui, vraiment, honte sur toi ^^
    Ceci étant, les petites particules de poussière qui s'accumulent sur ton "Chagrin d'école" joliment posé au même endroit depuis Noël sont très décoratives...

    Paul le Baron:
    Je te rejoins grandement sur l'évocation du pléonasme à propos des romans réussis de Beigbeder!
    Et je file me plonger dans la lecture de K.Gibran dés que j'en ai l'occasion, histoire de voir un peu de quoi il est question ^^

    Posté par -Livy-, 30 juillet 2008 à 20:37

Poster un commentaire