Livy Etoile

~ Une pincée de rêve, un soupçon de bonheur ~

15 juillet 2008

Mon week end au vert

Château de Chantilly
Ch_teau_de_Chantilly

.

Ville de Senlis
Senlis

.

Petite joie de l'été.
Qui dit 14 juillet dit week end prolongé.
Et tout comme mon omission volontaire de la fête de la musique, pas très envie cette année d'investir le champ de Mars pour le feu d'artifice ou le bal des pompiers parce que vraiment, oui, vraiment, j'avais besoin/envie de fuir Paris, et puis juste marquer l'occasion du jour férié!

* * *

C'est donc munie d'un sac digne de trois semaines de vacances, changement de tenues deux fois par jour à l'appui, que je suis retournée chez les ch'tis en Picardie pour envahir la maison familiale avec quelques amis.

Oh, je vous vois venir, rien de bien fascinant.
Mais le rapport de force que j'entretiens de coutume avec la campagne prouve ardemment la rareté de l'évènement et encore plus la nécessité de ce billet.
Parce qu'avant d'être parisienne dans mon âme, dans mon coeur, je vivais là-bas, si si, là-bas, la petite maison de conte de fée perdue au fond d'un bois...
Et là-bas, moi, je rêvais d'ici que je ne connaissais même pas.
Ici c'est Paris et depuis ces huit années, le rythme trépidant de la capitale m'a tellement contaminé que j'y suis restée.

Un miracle donc mais je l'ai fait. J'ai débarqué au vert pour un week end entier!
Il y a pire encore: j'ai apprécié.

Alors certes, je n'avais pas prévu les deux jours de pluie, le froid en prime et encore moins le manque terrible provoqué trois jours d'affilée par une connexion internet 56k.
(mais la terrible révélation que ça existe encore)
Je n'avais pas non plus imaginé cette affreuse bronchite en plein été (c'est idiot tout de même une bronchite, l'été...) qui m'a privé, ô sacrilège, de l'usage de la parole 24h durant et qui me fait encore cracher mes poumons actuellement et ressortir mon aspect un brin hypocondriaque.
"Ca y est, j'ai la tuberculose!"
Mais à part ces piteuses nouvelles, il y a eu de bons moments je crois.
J'ai gagné un nouveau sirop pour la toux.
Je peux me vanter de quelques photos-dossiers que je ressortirai en temps voulu...
Et puis surtout, je n'étais pas toute seule pour célébrer la verdure, j'avais plus d'un parisien dans mon sac pour me tenir compagnie et affronter en groupe l'effrayant silence de la campagne la nuit.

* * *

Pêle-mêle

Des séquences sur un piano désaccordé. Acoustique zéro, seuil de tolérance musicale incertain. A se croire dans une maison hantée, en pleine mélodie fantasmagorique.

Un régime fichu mais une cuisine du chef à tous les repas... et trois jours sans pizzas ni Mac Do, tenus ^^

Une tentative échouée de bronzage le premier jour en plein milieu du jardin avec couvertures et pullover illimités, presque les cache-oreilles... Et vive le froid!

Une passion démesurée pour Wii Sports, surtout quand les parents s'y mettent aussi et qu'on se croirait dans la pub TV, version où tout le monde il est beau et tout le monde il sourit à l'image de son Mii.

Un passage touristique, culturel (et un tantinet nostalgique) par la région de l'Oise en mode "ma scolarité, de la primaire au lycée", sur les traces des villes de Senlis, Chantilly et de petits villages de charme où coulent une rivière. Un peu cliché vous avez dit?

Une balade autour d'un lac et d'un château, cernés par la forêt, les pêcheurs, la faune et la flore. Du cliché encore mais ce sont très certainement les films qui ont copié les joies de la campagne et non l'inverse.

La traversée du champ de courses de Chantilly mais sans les chevaux... et ça, c'est bien dommage.

Un manque de motivation évident pour tenter une expédition au feu d'artifice du coin et encore plus au seul bar "tendance" de la région et puis finalement un sitting à la maison pour papoter avec des z'amis jusque tard dans la nuit.

Un premier bain de l'année sous un soleil mitigé bien que présent. Une eau claire, presque pas froide et de l'aquagym tout juste esquivée. Un lapin se baladant au loin. La radio locale en fond sonore. Et moi qui deviens fleur bleue. Help ^^

Quelques vieilles photos dénichées de nulle part, de la correspondance jaunie, des souvenirs emprisonnés dans des boîtes et de vieux livres poussiéreux dans une bibliothèque. Oui, j'aime les plaisirs anciens.

Le bois qui craque, un hibou se niche quelque part. Une maison endormie... mais pas moi.
Moi, c'est un secret, je ne dors jamais.

* * *

Lundi soir, j'ouvre les yeux
Comme déconnectée de la réalité.
Dans mes oreilles, un bon vieux rock.
Sur mon nez, une marque de soleil. Légère.
Il est minuit passé, mon sac de voyage toujours pas déballé,
J'ai atterri, je suis à Paris.

-Livy-

Posté par livy_etoile à 08:00 - Parisienne en vadrouille - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

  • En tout cas j'ai bien aimé ce petit we en Picardie.
    Cela a fait une très grosse coupure avec la semaine.
    On a bien mangé et bien bu (encore merci à tes parents).

    Bisous

    Posté par John C., 15 juillet 2008 à 17:11
  • cool ce petit week end vert!
    moi j'étais en normandie chez des amies,à bronzer, dormir, papoter, lézarder sur la plage de galets et devenir bronzée comme un brugnon
    marjolaine

    Posté par musy, 15 juillet 2008 à 19:49
  • Ce serait dommage de ne pas profiter des petits week end de l'été pour jouer les bons vivants et paresser comme il se doit au soleil, en toute tranquilité ^^

    Posté par -Livy-, 18 juillet 2008 à 08:43

Poster un commentaire