Livy Etoile

~ Une pincée de rêve, un soupçon de bonheur ~

01 février 2008

Au pays de Klapisch...

L_auberge_espagnole

Xavier, 25 ans, part à Barcelone pour terminer ses études en économie, apprendre l'espagnol et ainsi obtenir un métier à son retour en France.
En Espagne, il trouve un appartement dans le centre de Barcelone qu'il va partager avec sept autres personnes. Chacun de ses colocataires est originaire d'un pays différent...

...

Les_poup_es_russes

Xavier, 30 ans, se cherche toujours. Il est devenu écrivain, collectionne les conquêtes sans jamais s'attacher et doit faire face à quelques soucis financiers. Son travail l'amène à Londres puis à Saint-Pétersbourg. Ces nouveaux voyages lui permettront peut-être de réconcilier le travail, l'amour et l'écriture....

°  °  °...

Une vague de nostalgie s'est emparée de moi en visionnant pour la première fois depuis bien longtemps les deux films désormais cultes de Cédric Klapisch.
J'avais oublié cette fraîcheur, ces petites phrases bien pensées, ce grain d'originalité gentiment décalé, cette folie occasionnelle venant saupoudrer délicieusement des moments qu'on qualifierait de sérieux...
Alors ce fut un vrai plaisir de les revoir et il m'a semblé, l'espace de quelques heures, que le temps était resté suspendu pour que je puisse savourer pleinement cet instant de bonne humeur.

Porté par un héros narratif loin d'être dénué d'humour, le scénario se laisse totalement envahir par les aventures tragi-comiques de Xavier (Romain Duris) et ses acolytes, en partant des années étudiantes pour traiter ensuite de l'entrée dans la vie sociale et par conséquent, de l'âge adulte.
Les évènements se suivent sans se ressembler à un rythme enlevé, et tout comme les personnages, ils voyagent. De Paris à Barcelone, de Londres à Saint-Pétersbourg, on se laisse emporter à notre tour dans un flot d'anecdotes, d'incidents, de romances, de moments dramatiques ou tendres, donnant une image à la fois cohérente et improbable à l'histoire.

Les péripéties allant bon train, on notera au milieu de cette joyeuse pagaille de petits détails succulents telle la description (plutôt réaliste) de tous les formulaires à remplir par un étudiant pour effectuer un voyage à l'étranger ou encore quelques moments de forts délires (vision d'Erasme par notre héros perturbé dans le premier opus, joueur de pipo surréaliste lors d'un entretien d'embauche dans le deuxième, notamment).

Nul doute alors que le talent de Klapisch, agrémenté de sa folie, opère sans relâche et c'est ainsi qu'il nous livre, avec ces films légers sans l'être vraiment, deux véritables petits bijoux.
A voir ou revoir, incontestablement.

-Livy-

A noter
Le prochain film de Cédric Klapisch intitulé Paris sort le 20 février prochain sur nos écrans français et réunit une pléïade d'acteurs impressionnante tels Romain Duris, Juliette Binoche, François Cluzet, Karin Viard, Fabrice Luchini, Mélanie Laurent, Albert Dupontel et bien d'autres encore.
La bande-annonce, toute en émotions et vue au cinéma récemment, est plutôt prenante.
En voici un petit aperçu ;)
-->
Paris de Cédric Klapisch <--

Posté par livy_etoile à 08:00 - Comme au cinéma - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

  • trop bien je veux voir ce film
    marjolaine

    Posté par musy, 01 février 2008 à 19:28
  • j'aime bien aussi klapisch. Ses films sont très humains. Un des meilleurs passages reste celui où il joue du pipo. Et puis j'aime bien celle qui joue l'anglaise.
    Bis

    Posté par John C., 03 février 2008 à 21:31
  • L'avantage avec "Paris", c'est que je n'aurai pas vraiment de soucis à trouver des volontaires pour m'accompagner.
    Et d'ici là, le dernier Tim Burton [toujours pas vu - très en retard ^^] me tend les bras!

    Posté par -Livy-, 04 février 2008 à 22:59

Poster un commentaire