Livy Etoile

~ Une pincée de rêve, un soupçon de bonheur ~

18 décembre 2007

Mon week end avec un Iphone

Iphone

"Pas d'internet, Iphone en fête!"

Mon week end aurait pu rimer avec ce slogan (pas terrible, je l'avoue).
En effet, privée de ma drogue, de mon oxygène, de ma raison de vivre qu'est internet depuis maintenant un mois et demi, un ami kamikaze a décidé, par pitié sans doute, de me prêter son iphone tout juste acquis.
Alors ça y est, euphorique et émue comme jamais, je l'ai enfin touché! Mieux que ça, des heures durant, j'ai surfé, safarisé, internetisé. Et c'était comme en vrai, comme sur mon ordinateur ou dans les cyber-cafés.
Pour être sure que je ne rêvais pas, j'ai même fini par dormir avec et lui donner un petit nom.
(De là à savoir lequel...)

° * ° *

L'iphone, il faut bien le dire, c'est une sorte de gros jouet. Un truc dont on se passe très bien mais seulement quand on n'y a pas encore goûté. Un truc pas forcément indispensable mais dont on devient très vite accro, parce que le tester, c'est l'adopter.
Un truc de geek, tout simplement.

Le côté "tout en un" qui ne me plaisait pas forcément avant ce week end m'a finalement conquis. Il y a déjà cet aspect pratique à ne pas avoir à balader dans son sac à main son téléphone, son ipod mais de tout cumuler dans le même appareil... et plus encore, le fait de pouvoir consulter internet où que l'on soit, dés que l'envie nous prend. ("Edge" couvre tout de même plus de 90% du territoire français).
J'ai ainsi pu suivre l'état de mon blog, vérifier quelques e-mails importants, m'atteler à d'autres menues besognes... et me sentir un peu moins coupée du monde que je ne l'étais ces derniers temps.
Qu'on ne se leurre pas cependant, l'internet connecté sans le wi-fi est loin d'être rapide. Destiné je pense, à des utilisations moindres, des infos diverses ou des dépannages, c'est peut-être un peu de ma faute si j'ai fait de l'iphone mon outil internet principal ces quelques derniers jours!
Je dois dire en revanche que je me suis beaucoup amusée avec les appli-web (ça ressemble à une application, ça a l'odeur d'une application, mais ce n'est pas vraiment une application). Pas sure que ce soit d'une utilité imparable pour le quotidien mais ravie de connaître par exemple combien il reste de vélib' disponibles et en bon état à la borne la plus proche de chez moi ^^
A savoir: ils ont adapté Facebook pour que ce soit plus lisible et plus léger. Un peu étrange au départ de s'habituer à une configuration nouvelle mais le week end passé, je la trouve peut-être plus agréable que la configuration initiale, c'est pour vous dire...

° * ° *

Petit retour sur l'interface exclusivement tactile. A la base, je n'étais pas convaincue ni certaine que ça répondrait à mes attentes; j'espérais un stylet ou quelque chose du genre. En réalité, on s'y fait vite. Déboussolée les premières minutes, j'ai rapidement pris le coup de main parce que sur l'iphone, tout est pensé de façon intuitive afin de simplifier la vie des utilisateurs. Débutant ou pas, on s'y retrouve forcément car assistés jusqu'au bout des ongles dans notre navigation.
J'avoue que le clavier aurait tout de même été plus pratique avec un stylet. Pour le coup, il vaut mieux éviter d'avoir de gros doigts ou pire encore, de perdre patience après les trois premières fautes de frappe car crise de nerf assurée!

Sur le menu, tout est réactif. On passe à la vitesse du vent d'une icône à une autre, de façon esthétique qui plus est!
C'est d'une simplicité enfantine que d'effectuer quelques réglages ou d'envoyer des sms. Bien sur, les sms groupés et les mms, il faut oublier. En même temps, ce n'est pas ça qui risque de beaucoup me manquer!
On se prend aussi au jeu de consulter la météo régulièrement (accessoirement, aujourd'hui il fait très froid et vendredi, je le savais déjà ^^) ou d'autres services ludiques dans le même esprit. (si tant est que la bourse, c'est ludique)
En voiture, plus besoin de GPS également, notre iphone chéri nous sert de plan.
L'appareil photo, souvent critiqué quant à lui, est à mon goût tout à fait honorable avec ses deux millions de pixels. On a souvent reproché à l'iphone le fait de ne pas avoir de flash. Moi, je dis tant mieux. Pas d'éblouissement inutile et un résultat pour le moins correct. Par ailleurs, les photos prises sont faciles à visionner, le zoom précis, et le grand écran rend l'observation agréable.  Dommage seulement que l'iphone ne fasse pas les vidéos, ç'aurait été un bon point supplémentaire.
Musicalement parlant, qu'oserais-je ajouter? C'est un ipod, avec tout ce que cela comporte. Bon son, maniabilité évidente, des possibilités comme s'il en pleuvait avec le logiciel i-tunes, et une petite télécommande facile d'utilisation sur le casque/kit mains libres... Un outil indispensable pour toujours emmener avec soi ses playlists préférées.

Autre constat mais pas des moindres: l'iphone rend les gens populaires.
L'expérience est simple. Placez-vous au beau milieu d'une soirée où vous ne connaissez personne.
Vous remarquerez qu'on ne viendra pas engager la conversation avec vous (ou pas longtemps).
Dégainez alors le divin objet, feignant l'indifférence la plus totale, du genre "tiens, et si j'envoyais un texto".
En moins de temps qu'il ne me faut pour l'écrire, vous vous retrouverez au centre de l'attention, une foule de badauds se pressant autour de vous, voulant mirer la chose, la toucher, pâles et envieux.
A noter que l'expérience fonctionne aussi dans le métro et tout autre lieu où vous ne serez pas seul.
Mission réussie donc: votre côté de popularité est en hausse malgré vous, à presque vous rendre sociable. V'là l'exploit pour le geek que vous êtes!

° * ° *

Vous l'aurez compris, ce joujou high-tech, mine précieuse de tout et n'importe quoi, est un véritable bouffeur de temps car effroyablement attractif  qu'on le veuille ou non. Objet de convoitise bien que critiqué, il attire geeks et geekettes dans un élan de curiosité passionné.
Il suffit de passer un week end en sa compagnie pour savoir que ce petit être froid est attachant au possible. Il est cher, laisse de vieilles traces de doigt un peu partout et pourtant... Il va tellement me manquer.
(Pour les traces de doigts accessoirement, il est vendu avec une chiffonnette très classe, très chic ^^)
Pourtant, un infime détail me turlupine inlassablement.

Cet article, absolument archi-long, évoque la majesté de l'iphone en long, en large et en travers ainsi que ses multiples facettes. Qu'en est-il cependant du téléphone, son utilisation première? A vouloir en faire un objet pluriel que l'on admire, adule et triture, on en oublierait presque que notre très cher iphone, comme son nom l'indique, sert principalement à téléphoner (si, si).
Ah oui vraiment, comme c'est beau, la modernité!

-Livy-

Posté par livy_etoile à 08:00 - Sometimes Geek, Always Chic - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

  • tu es payée par apple pour vanter ainsi les louanges de leur nouveau produit!
    biz geekette!
    musy

    Posté par musy, 18 décembre 2007 à 19:42
  • Mon précieux

    Oh mon précieux. Je sais on faut beaucoup trop pour un simple téléphone, je comprends les personnes qui disent que cela fait chère pour téléphoner. Pour eux effet aucun interet mais dés qu'on cherche un appareil qui fait tout (et surtout BIEN), il est génial.

    Lorsque je l'ai acheté je me suis dit ça va etre cool mais une fois qu'on y goutte et qu'on s'habitue ... on ne plus s'en séparer. Impossible de revenir sur un tel classique.

    Très bon test.

    Bisous

    Posté par John C., 19 décembre 2007 à 23:48
  • Eh non Musy, Apple ne me paye pas encore mais s'il suffit de vanter les mérites de l'iphone pour ça, je n'aurais rien contre... Cela dit, j'en connais un qui vanterait les mérites de son "précieux" bien mieux que moi
    A côté de John, je ne suis qu'une geekette de pacotille!

    Posté par -Livy-, 23 décembre 2007 à 22:46

Poster un commentaire